email print share on facebook share on twitter share on google+

SORTIES France

Les Films du Losange lancent Amour sur 240 copies

par 

- Le chef-d’œuvre de Michael Haneke, Palme d’Or cannoise, débarque en salles comme le très beau film d’animation Le Jour des Corneilles

Les Films du Losange lancent Amour sur 240 copies

Produit à 70% par la France, Amour [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Michael Haneke
fiche film
]
de l’Autrichien Michael Haneke débarque aujourd’hui dans les salles de l’Hexagone auréolé par sa Palme d’Or cannoise 2012. Lancé par son producteur Les Films du Losange sur 240 copies, le long métrage porté par Jean-Louis Trintignant (photo), Emmanuelle Riva et Isabelle Huppert recueille les louanges unanimes de la presse et il sera intéressant de voir à quel niveau de fréquentation le public répondra sur un sujet (la fin de la vie) qui n’a rien de glamour sur le papier et que le réalisateur a transmuté en œuvre de maître.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Arrive aussi à l’affiche sur 186 copies distribués par Gebeka le très réussi film d’animation Le Jour des Corneilles [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(Day of the Crows) de Jean-Christophe Dessaint, coproduction associant la France (Finalement), le Luxembourg, le Canada et la Belgique. Scénarisé par Amandine Taffin d’après le roman éponyme de Jean-François Beauchemin, ce premier long est centré sur un jeune garçon élevé au cœur de la forêt par son père, un colosse tyrannique. Ignorant tout de la société des hommes, le garçon grandit en sauvage jusqu’au jour où il sera obligé de se rendre au village le plus proche et fera la rencontre de la jeune Manon… Revisitant avec talent l’animation traditionnelle grâce à un travail remarquable sur les lumières et des couleurs qui évoquent l’impressionnisme, le film joue habilement de la frontière entre réalisme et conte. Comme le souligne la scénariste "la forêt fantastique peuplée de fantômes n’est pas le lieu angoissant où notre héros se perd, mais le lieu de son quotidien, et la civilisation n’est pas le monde qu’il doit quitter pour y revenir victorieux, mais celui qu’il doit explorer. Et l’ogre auquel il va se confronter n’est autre que son propre père." Très bien accueilli notamment aux festivals d’Annecy et de San Sebastian, Le Jour des Corneilles est vendu à l’international par Le Pacte.

A signaler parmi les autres nouveautés du jour, et avant la déferlante James Bond vendredi (avec Skyfall [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
fiche film
]
de Sam Mendes), la comédie nostalgico-musicale Stars 80 [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du duo Frédéric Forestier - Thomas Langmann (distribution Warner dans 537 cinémas) et trois documentaires avec Into The Abyss de l’Allemand Werner Herzog, Tempête sous un crâne de la Française Clara Bouffartigue et Traviata et nous de son compatriote Philippe Béziat.

Au box-office, Asterix et Obélix: au service de Sa Majesté [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Laurent Titard a démarré à 1 million d’entrées en cinq jours alors que Dans la maison [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de François Ozon poursuit sur sa lancée à637 000 entrées cumulées en 12 jours. A noter aussi les 2,3 millions de spectateurs en près de trois semaines pour Taken 2 tandis que la comédie footballistique Les Seigneurs [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
pointe à la même altitude en près de quatre semaines. Deux autres films français se placent encore dans le top 10 hebdomadaire : Kirikou et les hommes et les femmes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Michel Ocelot (481 000 entrées en 19 jours) et Les saveurs du palais [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Christian Vincent (876 000 spectateurs en près de cinq semaines).

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.