email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

DISTRIBUTION Espagne

Splendor Films : la distribution vue par les producteurs

par 

- La société de distribution catalane opèrera en janvier son premier lancement national, celui d'El muerto y ser feliz, troisième film du Madrilène Javier Rebollo

Splendor Films : la distribution vue par les producteurs

Le 11 janvier prochain, la société de distribution Splendor Films, qui siège à Barcelone, va lancer son deuxième long métrage, El muerto y ser feliz de Javier Rebollo, mais elle le fera pour la première fois à l'échelle nationale – son premier lancement, celui de Fénix 11*23 de Joel Joan et Sergi Lara, était resté pour des raisons thématiques limité à la Catalogne.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Splendor Films est née de la volonté de six maisons de production de Barcelone (BenecéEddie SaetaFausto ProduccionesOberón Cinematográfica, Paco Poch Cinema et Prodigius Cinema) et de la société de conseil en matière d'audiovisuel Vercine, dont le responsable, Ignacio Puebla, est aussi le directeur général de la jeune société de distribution.

Comme ce dernier l'a expliqué à Cineuropa, Splendor Films s'occupera dans un premier temps de distribuer dans les cinémas et gérer les droits pour la télévision des productions de ces sociétés de production et de sociétés tierces, mais sur le moyen terme, l'objectif est d'ajouter à ces activités la vente des droits des films à l'international

La distribution indépendante traverse une période très difficile en ce moment en Espagne, à cause de la crise économique globale et du piratage. Cependant, de nouvelles entreprises comme A ContracorrienteSurtsey et Splendor sont en train de prouver qu'on peut se diriger vers un nouveau système et que les obstacles peuvent être porteurs de grandes opportunités. Le système que Puebla décrit est envisagé "du point de vue du producteur et du sens commun. Il s'agit d'adapter les dispositifs et stratégies à chaque projet". 

Pour le moment, le catalogue de films de Splendor comprend quasi exclusivement des films d'auteurs (le film de Rebollo sera suivi par La última isla de Dácil Pérez de Guzmán le 22 février, puis par La lapidation de Saint Étienne de Pere Vilá au printemps et plus tard Kanimambo d'Abdelatif Hwidar, Carla Subirana et Adán Aliaga), mais Puebla précise que la société sera amenée à s'occuper de films plus commerciaux et que concrètement, elle est d'ailleurs sur le point d'acquérir deux titres répondant à cette description.

La stratégie de Splendor est d'arriver à distribuer entre 10 et 14 films par an : 2 ou 3 titres ambitieux (200 à 250 copies), 3 ou 5 de portée moyenne (60 à 70 copies) et 5 ou 6 films plus modestes (4 à 6 copies circulant entre les salles plus spécialisées).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'espagnol)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy