email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SORTIES France

Comme un lion : "un adolescent en quête d’idéal"

par 

- L’odyssée d’un jeune Africain vers le football européen pour Samuel Collardey. Continent noir aussi avec Paradis : amour et Aujourd’hui

Comme un lion : "un adolescent en quête d’idéal"

"J’ai la naïveté de penser que l’accomplissement d’un rêve est possible, que le monde n’est pas encore complètement pourri." En s’attachant dans Comme un lion [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(Little Lion), lancé aujourd’hui par Pyramide sur 45 copies, à "la trajectoire d’un adolescent en quête d’idéal", Samuel Collardey poursuit son expérimentation passionnante de la frontière entre documentaire et fiction. Après L’Apprenti [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(vainqueur de la Semaine de la Critique vénitienne en 2008 et prix Louis Delluc du meilleur premier film), un documentaire avec des airs de fiction, le réalisateur dévoile "une fiction dévorée par le documentaire", traitant un vaste sujet de société (les conditions de migration africaine vers le football européen) sans renoncer à l’un de ses thèmes de prédilection : "l’alliance d’un jeune avec un adulte qui porte en lui une faille".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Inspiré par les mésaventures bien réelles d’un footballeur du FC Sochaux, le film est centré sur un Sénégalais de 15 ans (Mytri Attal), rêvant du Barça et de Chelsea. Repéré par un agent, il part en Europe au prix de l’endettement de sa famille, mais il est abandonné sans un sou à Paris. Refusant la perspective d’un retour "honteux", il commence alors une odyssée de débrouilles avant qu’une rencontre salvatrice avec un entraineur amateur (Marc Barbé) ne le remettre sur les rails de son rêve.

"L’histoire de ce gamin m’a bouleversé" explique le cinéaste. "On a enquêté pendant trois mois à Paris afin d’amener beaucoup de matière documentaire pour nourrir le scénario et on a travaillé avec une majorité de non-professionnels en les mélangeant avec des acteurs. Ensuite, le dispositif de mise en scène consistait à intégrer notre fiction au sein de situations réelles préexistantes." Une alchimie délicate et imparfaite qui a néanmoins emporté le soutien de la critique française.

Afrique et Europe sont aussi au cœur du polémique Paradis : amour [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l’Autrichien Ulrich Seidl (review - Happiness Distribution dans 22 salles), découvert en competition à Cannes et premier volet d’une trilogie dont le second épisode (Paradis: foi) a été primé à Venise.

Le continent africain est également au cœur du très bon Aujourd'hui [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Alain Gomis apprécié en compétition à la dernière Berlinale (review - Jour2Fête sur 20 copies).

Le panorama des nouveautés est complété par l’audacieux premier long métrage Les Jeux des nuages et de la pluie de Benjamin de Lajarte (Rezo Films sur 10 copies), le glaçant Une Histoire d'amour [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Hélène Fillières (news - Wild Bunch Distribution dans 65 salles) et la comédie romantique Un Prince (presque) charmant [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Philippe Lellouche (EuropaCorp Distribution dans 328 salles).

A noter du côté du box-office, l’impact confirmé d’Omar Sy sur les entrées avec De l’autre côté du périph [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(news - 1,6 millions d’entrées en 19 jours) et le profit tiré des vacances scolaires par les films d’animation Ernest et Célestine [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Benjamin Renner, Vincent P…
fiche film
]
(676 138 spectateurs en 26 jours) et Niko le petit renne 2 [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(732 592 entrées en près de six semaines).

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy