email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION Roumanie

Radu Jude développe Aferim!

par 

- Le réalisateur roumain revient sur le temps où les gitans étaient des esclaves

Radu Jude développe Aferim!

Radu Jude (photo), qui vient de rafler les six Gopos-Prix du cinéma roumain 2013 les plus importants avec Everybody in Our Family [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Radu Jude
fiche film
]
,  développe un film historique intitulé Aferim! et produit par Ada Solomon pour HiFilm, la société à laquelle on doit le lauréat de l'Ours d'or de Berlin de l'année, Child’s Pose [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Calin Peter Netzer
fiche film
]
de Calin Peter Netzer.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Aferim!, écrit par Jude avec Florin Lazarescu, se passe au XIXème siècle, une époque où l'exploitation esclavagiste des gitans était pratique répandue. L'histoire du film tourne autour du personnage du policier Costandin, qu'un boyard local a embauché pour retrouver son esclave gitan Carfin, qui s'est échappé de sa propriété après avoir eu une liaison avec son épouse. Accompagné de son fils adolescent et de son adjoint Ghita, Costandin part à la recherche du fugitif. Son parcours sera semé d'aventures.

Le film mêlera au récit picaresque des élements du western classique à l'américaine. Il sera tourné presque entièrement en extérieur, un des éléments qui a le plus séduit Jude. Ce dernier a aussi confié à Cineuropa qu'il avait envie de "confronter certains types de relations humaines (entre les hommes et les femmes, les Roumains et les esclaves gitans, les parents et les enfants) telles qu'elles étaient vécues alors avec ce qu'elles sont à présent".

L'équipe est encore loin d'avoir réuni le 1,1 million d'euros du budget, de sorte que la date du tournage est encore incertaine. Jude souhaite faire passer énormément d'auditions et réunir une troupe d'acteurs professionnels et non-professionnels. Aferim! (un mot turc qui signifie "Bravo!") pourrait réveiller des polémiques en Roumanie, où l'intégration des minorités reste un problème. L'exploitation des gitans, pourtant bel et bien attestée par les historiens sur pas moins de sept siècles d'Histoire roumaine, n'est pas un sujet très populaire par les temps qui courent. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy