email print share on facebook share on twitter share on google+

INDUSTRIE Europe

Le Parlement européen souhaite préserver l’exception culturelle

par 

- La pétition des réalisateurs européens et la résolution des ministres de la Culture ont fait sentir leurs effets à Strasbourg

Le Parlement européen souhaite préserver l’exception culturelle

Le Parlement européen a voté aujourd’hui pour le maintien de l’exception culturelle dans le cadre du partenariat transatlantique pour le commerce et l’investissement. Les services culturels et audiovisuels doivent être exclus de l’accord de libre-échange entre l’Union Européenne et les États-Unis, a décidé l’organe parlementaire à Strasbourg.

Lors du festival International du film de Cannes, quinze ministres de la Culture européens, dont la ministre française de la Culture Aurélie Filippetti et son homologue allemand Bernd Neumann, ont rédigé une résolution visant à obliger la Commission européenne à préserver l’exclusion des services de contenus culturels et audiovisuels du mandat de négociation.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Qui plus est, environ 5000 réalisateurs européens dont des réalisateurs de renom tels que Volker Schlöndorff, Bertrand Tavernier ou encore Costa-Gavras ont signé une pétition qui a été remise à la Commissaire européenne à la culture Androulla Vassiliou mardi dernier (lire la news), pétition adressée aux membres du Parlement européen pour les inciter à voter en faveur de l’exception culturelle.

La position du Parlement européen n’est pas sans incidence car il doit donner son approbation au moment de la conclusion des débats sur l’accord de libre-échange. La décision finale concernant le mandat sera à l’ordre du jour du Conseil européen le 14 juin. Passée cette date, les négociations entre l’Union Européenne et les États-Unis pourront débuter.

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.