email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

INSTITUTIONS France

Marie Masmonteil réélue au SPI

par 

Renouvellement dans la continuité pour l’équipe dirigeante du Syndicat des Producteurs Indépendants (SPI) qui vient de reconduire Marie Masmonteil (Elzevir Films) à la présidence pour un nouveau mandat d’un an.
Seul organisme professionnel représentant l’ensemble des activités de la production indépendante (court et long-métrage, télévision), le SPI rassemble au total environ 330 producteurs privés.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Dans le seul domaine du long-métrage, le syndicat réunit 80 producteurs qui ont joué un rôle déterminant dans le paysage cinématographique français en 2002: 3/4 des premiers films, 2/3 des films français sélectionnés à Cannes, 1/3 de la production française et 20 pour cent des entrées en salles de films français avec comme fers de lance L’Auberge Espagnole, Etre et avoir, 8 Femmes [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
ou encore Marie-Jo et ses deux amours. Un poids qui confère au SPI un rôle actif dans la défense des intérêts du cinéma français avec trois revendications majeures en 2003: réorienter le compte de soutien vers la production indépendante, réformer le marché des droits audiovisuels afin de relancer les Soficas (en déconcentrant les sociétés de ventes TV et en régulant les acquisitions et la programmation des diffuseurs) et redéfinir le caractère indépendant des films (dès le dossier d’agrément présenté par le producteur et non à posteriori comme le pratiquent actuellement le CSA et les chaînes de télévision).

Pour mener à bien ces missions, le SPI a nommé Patrick Sobelman (Agat Films) comme vice-président du collège long-métrage, en remplacement d’Alain Rocca (Les Productions Lazennec). Le collège télévision reste à la charge d’Emmanuel Priou (Bonne Pioche Productions).

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.