email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SORTIES France

Casse-tête chinois: Cédric Klapisch boucle "la trilogie des voyages de Xavier"

par 

- A l'affiche, le 3ème volet des aventures des personnages de L'auberge espagnole. Et des films de Garrel, Nadjari, Salle et Yolande Moreau

Casse-tête chinois: Cédric Klapisch boucle "la trilogie des voyages de Xavier"

Après L'auberge espagnole (2,97 millions d'entrées France en 2002) et Les poupées russes [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(2,86 millions en 2005), Cédric Klapisch retrouve pour la 3ème fois les personnages de Xavier (Romain Duris), Isabelle (Cécile de France), Wendy (Kelly Reilly) et Martine (Audrey Tautou) dans Casse-tête chinois [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, propulsé aujourd'hui par StudioCanal dans 677 cinémas de l'Hexagone.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

"Feel good movie" bien assumé et dynamisé par une belle inventivité formelle, le long métrage voit nos anciens étudiants de Barcelone confrontés au tournant de la quarantaine et au brassage métissé de New York. "Les jeunes issus d'Erasmus sont vraiment devenus citoyens du monde" souligne le réalisateur (également producteur du film à travers sa société Ce Qui Me Meut). "Ces trois films que j'appelle maintenant la trilogie des voyages de Xavier, racontent comment les gens de cette génération ont eu une vie marquée par la culture du voyage, comment ils ont grandi en parallèle avec la formation de l'Europe et l'idée de la mondialisation." Un programme conceptuel que le cinéaste (qui signe là son 11ème long) décline dans son style amical et sans prétention mêlant optimisme et mélancolie, traits de comédie et questions de société, liberté narrative et respect des conventions (le final "classique" où toutes les pièces du puzzle s'emboitent inévitablement). Un ensemble qui a toujours valu à Klapisch le dédain de certains critiques puristes, mais qui constitue une marque de fabrique prenant du relief avec le temps.

Dans un tout autre registre, mais non moins passionnant, sort ce mercredi La jalousie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l'intransigeant Philippe Garrel, découvert en compétition à la Mostra de Venise et distribué par Capricci Films sur 42 copies.

Quatre films dévoilés au dernier Festival de Cannes débarquent également à l'affiche. Pathé lance dans 252 salles l'efficace thriller en langue anglaise Zulu [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
fiche film
]
de Jérôme Salle qui avait fait la clôture de la sélection officielle avec Forest Whitaker et Orlando Bloom en tête d'affiche, tandis que Pretty Pictures sort 55 copies la coproduction mexicano-espagnole Rêves d'or [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Diego Quemada-Diez, dont l'ensemble du cast avait été primé au Certain Regard. Deux films découverts à la Quinzaine des réalisateurs les accompagnent : la coproduction franco-belge Henri [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Yolande Moreau
fiche film
]
de Yolande Moreau avec l'Italien Pipo Delbono en vedette (Le Pacte sur 130 copies) et le long métrage franco-israélien Le cours étrange des choses [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Raphaël Nadjari (Shellac sur 8 copies).

A signaler enfin le film britannique Swandown d'Andrew Kötting (ED Distribution), le documentaire britannico-libanais-danois A World Not Yours de Mahdi Fleifel (Eurozoom) et deux autres productions françaises avec 200 % du duo Olivier Bosson - Nicolas Boone (distribution pointligneplan) et Harissa mon amour [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Frédéric Dantec (Kanibal Films), sans oublier (via Shellac) un court métrage du Portugais Miguel Gomes, présenté à Venise : Rédemption.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy