email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CINÉMAMED 2013

Halima's Path, ou la quête d'une mère en recherche de paix intérieure

par 

- Le film du croate Arsen Anton Ostojic est une histoire poignante, parfois étouffante de chagrin

Halima's Path, ou la quête d'une mère en recherche de paix intérieure

C'est une foule émue qui sort de la salle de projection du festival Cinemamed, qui se termine ce soir à Bruxelles. Peu parlent, encore pris dans l'atmosphère captivante du dernier long-métrage du réalisateur croate Arsen Anton Ostojic.

Halima's Path [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 suit le parcours de Halima (Alma Prica), une femme courageuse qui se bat pour retrouver sa nièce Safija (Olga Pakalovic) dans une Bosnie qui tente difficilement de se remettre de la guerre. Avant la guerre, Safija était tombée enceinte d'un amour impossible, et son enfant laissé secrètement aux mains de sa tante. Lui chrétien, elle musulmane ; ils n'avaient eu d'autre solution que de fuir afin de vivre leur amour. Vingt-cinq ans plus tard, Halima peine à retrouver la seule personne qui pourrait lui permettre d'identifier les ossements de celui qu'elle considérait comme son propre fils, mort aux mains des Serbes.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Halima's Path est une histoire poignante qui plaît par sa simplicité ainsi que son ambiance prenante, parfois étouffante de chagrin. Le spectateur ne peut que compatir face à tant d'injustice, mais aussi face à la détermination de ses personnages. Au lieu de laisser place à la misère et l'abattement, Halima's Path célèbre le courage et l'intégrité d'une population ravagée par la guerre.

La place est aux femmes fortes dans ce long-métrage qui, bien que contraintes par les mœurs et bienséances de leur religion et culture, arrivent néanmoins à gagner le respect et à s'imposer dans un monde brutal où elles ne tiennent qu'un rôle secondaire. Secrets et rebondissements se révèlent au fur et à mesure de l'intrigue, capturant l'attention de l'audience jusqu'à la dernière minute.

Le réalisateur croate Arsen Anton Ostojic avait été acclamé pour son film A Wonderful Night in Split qui avait été récompensé de plusieurs prix. Il remet le couvert avec Halima's Path, présenté par la Croatie pour la représenter aux Oscars et qui a déjà remporté plus d'une dizaine de prix dont le Prix du Public au festival du film de Pula ainsi que le Prix Special du Jury lors des Nuits Noires du festival du film de Tallin.

Cette coproduction entre la Croatie, la Slovénie et la Bosnie-Herzégovine sera prochainement projetée aux Journées du film européen en Algérie, ainsi qu'au Caire, à Cottbus et à Tallinn. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy