email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRIX Suède

Hisham Zaman écrit une "lettre au roi", et reçoit en retour un Dragon et 1 million

par 

- Hisham Zaman vient de recevoir pour la deuxième année consécutive le Dragon du meilleur film nordique du Festival international de Göteborg

Hisham Zaman écrit une "lettre au roi", et reçoit en retour un Dragon et 1 million
Hisham Zaman

Pour la première fois, le même réalisateur a reçu deux fois de suite le Dragon du meilleur film nordique du Festival international de Göteborg. Il s'agit du Norvégien Hisham Zaman, primé samedi soir pour Letter to the King (lire l'interview), ce qui lui a de nouveau valu un million de couronnes suédoises (113 150 euros).

Le jury a décrit le deuxième long métrage de Zaman comme "un film compatissant et honnête dans le portrait qu'il fait de l'existence humaine". La première oeuvre de Zaman, celle qui a gagné le prix l'année dernière, s'intitule Before Snowfall [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
. Cette victoire marque la troisième victoire norvégienne de suite (un grand chelem initié par Arild Andresen avec The Orheim Company [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 en 2012).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

“Je suis très reconnaissant et flatté d'être reconnu de nouveau par mes collègues nordiques. Ce film, réalisé avec un budget modeste, est le projet le plus risqué que j'aie jamais entrepris, artistiquement et financièrement. Ce prix, qui couronne trois ans de travail acharné, m'engage à continuer de raconter des histoires à travers le cinéma", a commenté Zaman.

Letter to the King, produit par Alan Milligan et le réalisateur pour Film Farms, s'intéresse à cinq immigrants qui font connaissance avec la Norvège dans un camp de réfugiés. Chacun a ses propres objectifs et chacun aura un destin différent. Leurs bonheurs, leurs humiliations et leurs histoires d'amour, ou de vengeance, sont relatés dans une lettre par Mirza, 80 ans, et ce dernier veut absolument la remettre en personne au Roi de Norvège.

Pussy Have the Power, de la Suédoise Lovisa Sirén, a eu le prix du meilleur court métrage (assorti d'un chèque et de services à la production pour son prochain film, pour une valeur totale de 55 000 euros). Son compatriote le producteur Lars Jönsson s'est vu remettre le Prix Lorens pour We Are the Best! [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Lukas Moodysson (un trophée lui aussi assorti de 55 000 euros, en liquide ou en aide gratuite au développement pour son prochain film). Après les cinq prix remportés à Venise, l'Italienne Emma Dante a reçu le Prix international Ingmar Bergman du meilleur premier long métrage pour A Street in Palermo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Emma Dante
fiche film
]
 .

PALMARÈS COMPLET DES LAURÉATS DE GÖTEBORG 2014

Dragon du meilleur film nordique
Letter to the King – Hisham Zaman (Norvège)

Dragon du meilleur documentaire nordique
Pine Ridge [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
– Anna Eborn (Suède)

Prix du public – Meilleur film nordique
Of Horses and Men
 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Benedikt Erlingsson
interview : Egil Ødegård
fiche film
]
– Benedikt Erlingsson (Islande)

Dragon d'honneur nordique
Au réalisateur, acteur et producteur islandais Baltasar Kormákur

Prix international Ingmar Bergman du meilleur premier long métrage
A Street in Palermo
 – Emma Dante (Italie)

Prix Sven Nykvist de la photographie
Au chef-opérateur Fredrik Wenzel

Prix du public – Meilleur long métrage
Twin Sisters
(documentaire) – Mona Friis Bertheussen (Norvège)

Prix FIPRESCI
Of Horses and Men

Prix Telia
The Disciple [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 – Ulrika Bengts (Finlande)

Prix Lorens du meilleur producteur
Au Suédois Lars Jönsson, de Memphis Film, pour We Are the Best! de Lukas Moodysson

Dragon d'honneur
À l'acteur et réalisateur britannique Ralph Fiennes

Meilleur court métrage suédois
Pussy Have the Power
 de Lovisa Sirén

Prix du public – Meilleur court métrage suédois
Dirtbags
 de Marcus Carlsson

Prix Novella
Solitude
 de Beata Gårdeier (Suède)

Prix du public – Prix Novella
Batter
 de Manuel Concha (Suède)

Prix Angelos de l'Église de Suède
I Am a Fucking Painter
 de Leo Palmestål, Anders Rundberg et Jennifer Jerez (Suède)

Bourse Mai Zetterling
À la réalisatrice suédoise Ester Martin Bergsmark

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy