email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BERLINALE 2014 Compétition

Berlinale : Claudia Llosa tente de nouveau sa chance à Berlin avec Aloft

par 

- Ce film subtil aux images superbes parle des familles qui se brisent et du statut contesté des guérisseurs

Berlinale : Claudia Llosa tente de nouveau sa chance à Berlin avec Aloft

Après nous avoir immergés dans la chaleur étouffante de Lima avec Fausta [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, qui a raflé l'Ours d'or en 2009, dans Aloft [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Claudia Llosa |
fiche film
]
, la Péruvienne Claudia Llosa part à la rencontre de l'hiver glacé et des vastes étendues enneigées du nord de l'Amérique, au niveau du cercle arctique. Ce nouveau film, interprété par Jennifer ConnellyCillian Murphy et Mélanie Laurent, est à la fois un drame familial et une enquête originale sur les guérisseurs.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Jennifer Connelly y joue le rôle de Nana, une mère célibataire qui vit dans un milieu rural et fait tout ce qui est en son pouvoir pour aider son jeune fils Gully (Winta McGrath), qui est dans la phase terminale d'une grave maladie. Sans que Llosa se sente le besoin d'entrer dans les détails, on se rend vite compte qu'un guérisseur est en visite dans la région et qu'une loterie a été organisée pour choisir qui aurait la possibilité d'accéder à ce que le film appelle un "acte" : une cage mystérieuse, énorme, extrêmement fragile, belle et apparemment thérapeutique constituée de brindilles. À cette occasion, le guérisseur dit à Nana que sa présence seule a permis à un enfant presque aveugle de retrouver la vue.

Llosa relate dans son film deux récits parallèles, mais la photographie et les décors des deux histoires sont si similaires qu'il faut un temps pour comprendre que trois décennies sont passées entre le premier "acte" de Nana et l'arrivée de Jannia (Mélanie Laurent), une journaliste française qui demande à l'autre fils de Nana, Ivan (Cillian Murphy), désormais lui-même père de famille, de se mettre avec elle en quête de sa mère. Hélas, le drame familial conçu par Llosa est bien moins captivant que l'histoire de Nana et ses intéressantes implications : qu'en conclure quand un guérisseur est incapable d'aider les siens ? Que penser du choix de Nana de rompre entièrement avec sa famille pour une cause plus grande ?

Bien qu'Aloft soit un peu confus et décevant, il a tout de même offert au 64ème Festival de Berlin de très beaux moments de cinéma, en particulier la séquence qui a sans doute donné son titre au film (en français, "aloft" signifie "au-dessus", comme un objet qui plane dans les hauteurs) : celle où Nana se hisse dans une balancelle de branches avec dans ses bras une fillette malade et où toutes les deux se balancent dans l'air glacé. C'est un moment magique et primal qui renvoie à l'échange d'énergies subtil et invisible qui survient entre un guérisseur et son patient, un moment d'une telle force que peu importe le résultat de ce deuxième "acte" de Nana. Usant des performances de ses acteurs, de la photographie et de musique, Llosa arrive à suspendre le temps. Comme disait Antoine de Saint-Exupéry : “La perfection est atteinte, non pas lorsqu'il n'y a plus rien à ajouter, mais lorsqu'il n'y a plus rien à retirer".

Après avoir remporté un Ours d'or et le Golden Globe du meilleur film en langue étrangère avec Fausta, également nominé aux Oscars, Claudia Llosa ne devrait pas obtenir les mêmes résultats avec Aloft, mais il faut tout de même souligner le travail superbe du chef-opérateur Nicolas Bolduc, qui use de la neige, du vent et des paysages désertiques pour évoquer l'univers dénudé d'une artiste-guérisseuse qui s'est coupée de tout et requiert de ses suiveurs qu'ils entreprennent un parcours expiatoire pour avoir accès à ses actes. Aloft n'est pas un film qui plaira à tout le monde, mais c'est une oeuvre riche en symboles capable de produire une nouvelle interprétation à chaque paire d'yeux qui la scrutera.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy