email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2014 Italie

Rohrwacher et Argento : des Italiennes sur la Côte d'Azur

par 

- La compétition cannoise accueillera Le meraviglie, d'Alice Rohrwacher, la section Un certain Regard Incompresa d'Asia Argento, la Cinéfondation un court métrage du Centre expérimental de Rome

Rohrwacher et Argento : des Italiennes sur la Côte d'Azur
Le meraviglie de Alice Rohrwacher

Le meraviglie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alice Rohrwacher
interview : Tiziana Soudani
fiche film
]
, le deuxième long métrage de la jeune réalisatrice italienne Alice Rohrwacher, tentera de décrocher la Palme d'or du 67ème Festival de Cannes (14-25 mai). Incompresa [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d'Asia Argento, interprété par Charlotte Gainsbourg et Gabriel Garko, sera projeté dans la section Un certain Regard. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Alice Rohrwacher a fait ses débuts sur la scène internationale du cinéma pendant l'édition 2011 du festival cannois, avec Corpo celeste [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alice Rohrwacher
fiche film
]
, qui après sa présentation à la Quinzaine des réalisateurs a été sélectionné à de nombreux festivals, comme Sundance, Londres, New York, Rio et Karlovy Vary. Ce premier long métrage a ensuite été nominé aux David de Donatello 2012 dans la section jeunes réalisateurs et il a raflé le Prix Ingmar Bergman du meilleur réalisateur débutant, le Nastro d’Argento et le Clap d'or du meilleur premier film italien. Corpo celeste a été distribué au Royaume-Uni, aux États-Unis, en France, en Suisse, en Australie, en Amérique du sud et au Portugal.

Dans Le meraviglie, la soeur de la réalisatrice, Alba Rohrwacher, tient le premier rôle, entourée de Monica Bellucci, Maria Alexandra Lungu, Sam Louwyck, Sabine Timoteo et Agnese Graziani. Le film raconte l'été de quatre soeurs sous la houlette de l'aînée, Gelsomina, héritière de l'étrange petit royaume créé par leur père pour protéger leur famille d'un monde "sur le point de périr". Cet été va s'avérer extraordinaire : pendant ces quelques semaines, toutes les règles sur lesquelles la cohésion de la famille est fondée sont ébranlées. Il y a d'abord un jeune Allemand en rééducation, Martin, qui fait irruption, et puis la famille se retrouve impliquée dans un concours télévisé, "Il paese delle Meraviglie" (litt. "le pays des merveilles"), présenté par la fée blanche Milly Catena. 

Le meraviglie, produit comme Corpo celeste par Carlo Cresto-Dina pour Tempesta Film, en collaboration avec Rai Cinema, a été coproduit avec la Suisse et l'Allemagne : AMKA Films Productions, Pola Pandora, RSI, la radiotélévision suisse SRG SSR, la chaîne allemande ZDF en collaboration avec ARTE, le Medienboard Berlin-Brandebourg.  Le film sortira sur les écrans italiens le 22 mai, distribué par BIM, et les ventes internationales sont pilotées par The Match Factory.

Incompresa, d'Asia Argento, sélectionné dans la section Un Certain Regard, a été scénarisé par la réalisatrice elle-même et tourné cet automne entre Rome et Turin. C'est le troisième film de l'actrice fille de cinéaste en tant que réalisatrice (après Scarlet Diva et Ingannevole è il cuore più di ogni cosa, tiré d'un roman de J. T. Leroy), dix ans après son dernier travail derrière la caméra. L'action d'Incompresa se passe en 1984, et l'héroïne est une enfant de neuf ans, interprétée par Giulia Salerno, qui n'a qu'un seul rêve : être aimée de ses parents, incarnés par Charlotte Gainsbourg et Gabriel Garko. La troupe du film comprend aussi Gian Marco Tognazzi. Incompresa a été produit par la société Wildside de Lorenzo Mieli et Mario Gianani avec la maison française Paradis Films, d'Éric Heumann, et est vendu à l'étranger par Other Angle Pictures.

Un autre titre italien a été sélectionné par la Cinéfondation, parmi les 1631 courts métrages soumis par les écoles de cinéma du monde. Il s'agit de Lievito madre de Fulvio Risuleo, produit par le Centre expérimental de Rome. Un autre court italien, A passo d'uomo de Giovanni Aloi, devait initialement participer à la compétition courts métrages, mais il a été retiré parce qu'il "n'était pas conforme aux règles de sélection".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy