email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SORTIES Italie

Up To The World : des Alpes aux Andes avec Scicchitano et Marinelli

par 

- Le premier long métrage d’Alessandro Lunardelli est un road movie sur deux frères à la découverte d’horizons nouveaux. Cette production Pupkin-Rai Cinema sort aujourd’hui en Italie

Up To The World : des Alpes aux Andes avec Scicchitano et Marinelli
Filippo Scicchitano et Luca Marinelli dans Up To The World

"Si tu décides de changer ta vie, peut-être que quelqu’un souhaitera changer la sienne", dit-on à Davide, protagoniste d’Up To The World [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
. Et un voyage à l’autre bout du globe, marqué par des rencontres nouvelles et stimulantes ainsi que des paysages à couper le souffle, peut certainement y contribuer. Le premier long métrage d’Alessandro Lunardelli, présenté en novembre dernier au Festival de Rome dans la section Alice nella Città, à partir d’aujourd’hui dans les salles transalpines, part d’un petit village imaginaire du Piémont pour se rendre à Barcelone puis à Santiago au Chili.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

La vie de province et le travail dans l’entreprise familiale ne conviennent pas à Davide (Filippo Scicchitano, vu récemment dans Fasten Your Seatbelts [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ferzan Ozpetek
fiche film
]
de Ferzan Ozpetek), qui doit, de surcroît, garder son homosexualité secrète. Rien à voir avec son frère Loris (Luca Marinelli, le jeune homme perturbé qui se peint le visage en rouge dans La grande bellezza [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Paolo Sorrentino
fiche film
]
), trentenaire rangé en attente d’un enfant dont la seule passion semble être le football. Lorsque les deux frères se rendent à Barcelone pour aller y supporter l’Inter de Milan, Loris se rend compte à son réveil le lendemain matin que Davide a disparu : il s’est envolé pour le Chili en compagnie d’Andy (Cesare Serra), un séduisant militant écologiste qu’il a rencontré la veille dans un bar. Grâce aux relevés de la carte de crédit utilisée par son cadet, Loris part à sa recherche pour le ramener à la maison, aidé par Lucho (le célèbre acteur chilien Alfredo Castro), un chauffeur de taxi. Cependant, une fois réunis, les deux frères vont poursuivre le voyage ensemble sous l’influence d’une autre militante, Ana (Manuela Martelli, protagoniste du film The Future [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Alicia Scherson), vers les glaciers de Patagonie menacés de disparition.

Le naturel des protagonistes et l’absolue crédibilité de leur rapport fraternel, avec ses dynamiques, les prises de bec et les secrets inavouables qu’il implique, sont les points forts de ce titre, de même que le regard qu’il pose sur la réalité lointaine, sur une jeunesse pleine d’idéaux et sur des paysages perdus et majestueux. Cependant, malgré le titre (en italien Il mondo fino in fondo, litt. Le monde en détail, en profondeur), Lunardelli, qui a scénarisé le film avec Vanessa Picciarelli, n’explore pas à fond les nombreux thèmes qu’il aborde, préférant dépeindre ses personnages par de légers coups de pinceau (Loris, dans son carnet de voyage, parle uniquement de l’Inter, subtil indice de son étroitesse d’esprit), qui dans l’ensemble apportent de la vivacité à ce road movie. Up To The World joue beaucoup moins sur l’aventure que sur le contraste entre un jeune homme en fugue, instinctif et agité, et son grand frère un peu obtus qui souhaite le faire revenir sur le droit chemin.

Produit par Rita Rognoni pour Pupkin, Rai Cinema et la société chilienne La Ventura avec la participation du Ministère italien des Biens et des Activités culturelles ainsi que la Commission du film Turin-Piémont, Up To The World sort aujourd’hui, 30 avril, dans 40 salles italiennes avec Microcinema. La société allemande Media Luna New Films assure les ventes internationales.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy