email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FILMS Portugal

Axilas de José Fonseca e Costa : un chant du cygne résonne dans les salles

par 

- Cette comédie noire et caustique sur un homme qui développe une obsession pour les aisselles des femmes est interprétée par Pedro Lacerda

Axilas de José Fonseca e Costa : un chant du cygne résonne dans les salles

Le réalisateur portugais José Fonseca e Costa travaillait sur la comédie noire et caustique Axilas [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
quand il a succombé des suites d’une pneumonie en novembre dernier. Deux tiers des scènes ayant déjà été tournées, le producteur Paulo Branco a décidé de mettre le projet entre les mains de Paulo MilHomens. Axilas (littéralement ʺaissellesʺ) arrive à présent dans les salles.

Fonseca e Costa, qui n‘avait plus fait de films depuis Widow and Rich No Longer a Bitch [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(2006), adapte ici à sa sauce la nouvelle du même nom du Brésilien Rubem Fonseca, en la transposant à la société portugaise et à ses scandales, sur un scénario de Mario Botequilha et de l’acteur du film, Pedro Lacerda.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Lazaro de Jesus (Lacerda) est un orphelin adulte qui a été adopté et élevé par une dame très riche et de confession catholique. Après la mort de celle qui l’a traité comme son fils, Lazaro se rend compte qu’il n’a aucun droit sur l’héritage. À partir de là, à grands renforts de flashbacks et de flashforwards et en prenant la vie de Lazaro comme prétexte, le film dresse un portrait satirique du milieu bourgeois catholique et de ses dangereuses connexions avec le monde de la finance. À un moment donné, Lazaro se met à développer une obsession pour les aisselles des femmes et commence à harceler une violiste qu’il finit, malgré lui, par tuer, mais la satire sociale est au cœur des moments les plus drôles et les plus aboutis du film, porté par les remarquables performances de Lacerda, Elisa Lisboa et Margarida Marinho, entre autres. Seule la scène du meurtre, malheureusement pas assez approfondie et peu crédible, déçoit les attentes, faisant de la deuxième partie du film une expérience assez décevante.

Axilas, produit par Leopardo Filmes, fait figure de chant du cygne Fonseca e Costa, dont on se souviendra surtout pour Killer et  Balada da Praia dos Cães, deux des films les plus emblématiques du cinéma portugais des années 1980.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy