email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

AUDIOVISUEL France

Accord cinéma - TV publique

par 

Soutien renforcé de la télévision publique en faveur de la création cinématographique et des producteurs et distributeurs indépendants. Mardi 24 juin, France Télévisions a signé un accord qui entrera en vigueur pour trois ans début 2004 avec l’ARP (société des Auteurs Réalisateurs Producteurs) et le BLOC (Bureau de liaison des organisations cinématographiques).

Marc Tessier côté France Télévisions, Coline Serreau pour L’ARP et le duo Robert Guédiguian – Alain Terzian pour le BLOC, sans oublier les 10 représentants des organisations professionnelles membres du BLOC (Société des Réalisateurs de Films, Union des Producteurs Français, Syndicat des Producteurs Indépendants, Chambre Syndicale des Producteurs et Exportateurs de Films Français...): la négociation a réuni un panel de personnalités incontournables. Une présence massive couronnée de succès avec plusieurs engagements favorables à la diversité.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

France Télévision diffusera au moins 360 films par an, ouvrira sa deuxième partie de soirée aux œuvres françaises et européennes, et privilégiera les sociétés indépendantes détentrices des droits d’exploitation. En contrepartie, les organisations du cinéma s’engagent à faire pression sur les pouvoirs publics pour autoriser la diffusion de films à la TV les mercredi et vendredi soir.
Par ailleurs, l'accord inclut une augmentation des investissements de France Télévisions dans la production cinématographique. A l’obligation légale de financement de 3,2 pour cent de son chiffre d’affaires, la télévision publique va ajouter l’argent versé par le compte de soutien du CNC à ses filiales France 2 Cinéma et France 3 Cinéma. De plus, un fonds spécial en faveur de la distribution indépendante en salles pourrait être créé.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy