email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTIONS Espagne / France

Sergi Portabella tourne Jean-François y el sentido de la vida

par 

- Le réalisateur espagnol tourne actuellement son 1er long-métrage entre la Catalogne et Paris ; une coproduction franco-espagnole soutenue par le programme MEDIA

Sergi Portabella tourne Jean-François y el sentido de la vida
Claudia Vega, Max Megías et Theo Cholbi dans Jean François y el sentido de la vida

Sergi Portabella se lance dans le tournage de Jean-François y el sentido de la vida [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, un long-métrage sur la découverte du monde qu’il a choisi de filmer entre Paris, Barcelone et Girone. Le projet est produit par les sociétés espagnoles A Contraluz Films et El sentit de la vida AIE, en collaboration avec la française Surprise Alley et avec le soutien de l’ICEC, de l’ICAA, du programme Europe créative-MEDIA de l’Union européenne et des chaînes TV3 et TVE. Le scénario de Jean-François y el sentido de la vida a valu à Sergi Portabella d’être sélectionné parmi les Talents de la Berlinale en 2014. Le film sera distribué par Vercine et Filmin en 2018.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Jean-François y el sentido de la vida raconte cette période si compliquée et délicate qu’on appelle l’adolescence à travers deux personnages principaux : Francesc, un collégien maltraité par ses camarades de classe qui éprouve des envies de suicide, mais qui, grâce aux œuvres d’Albert Camus, découvre un univers inattendu, et Lluna, qui est lasse des adultes qui lui disent quoi faire et amoureuse de Philippe, un jeune Français. Francesc et Lluna décident donc d’aller à Paris, chacun avec un objectif différent en tête.

Pour Sergi Portabella, déjà auteur des courts-métrages Te quiero, The Astronaut on the Roof et El fin del mundo será en Brasil, ce premier long-métrage, interprété par Max Megías, Claudia Vega (Eva [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), Agata Roca (Truman [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
interview : Cesc Gay
fiche film
]
), Pau Dura et Theo Cholbi, ʺs’inspire d’expériences vécues au cours de (son) enfance et (son) adolescenceʺ. ʺJ’avais envie, dit-il, de dépeindre les sentiments liés à cette période de ma vie, quand je cherchais ma voie et que j’essayais de trouver un sens à ce monde, quand tout m’arrivait pour la première fois. Alors, chaque petite aventure, conversation ou lecture me paraissait importante et déterminante. J’avais l’impression que chacune allait avoir un impact énorme sur la construction de ma future personnalité. À cette époque, trouver un sens à la vie était une préoccupation très présente, qui demandait une réponse urgente.ʺ

(Traduit de l'espagnol)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.