email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BIF&ST 2017

Amelio, Ardant, Schlöndorff et Kontchalovski parmi les invités du Bif&st

par 

- La 8e édition du Festival de Bari se déroulera du 22 au 29 avril sous la présidence, pour la première année, de Margarethe von Trotta

Amelio, Ardant, Schlöndorff et Kontchalovski parmi les invités du Bif&st
Le divan de Staline de Fanny Ardant

Des avant-premières mondiales, une compétition réunissant 10 films du monde entier, une compétition réservée aux premiers et deuxièmes longs-métrages italiens, une leçon de cinéma par jour, des événements spéciaux, des hôtes de marque, des hommages et à partir de cette année un laboratoire de théâtre : c’est résolument un programme de plus en plus riche qur propose le Bif&st – Festival international du film de Bari, dont la huitième édition aura lieu du 22 au 29 avril, sous la direction de Felice Laudadio et, pour la première année, la présidence de la réalisatrice allemande Margarethe von Trotta.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

9 films feront leur avant-première italienne ou mondiale au Teatro Petruzzelli, notamment La tenerezza [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Gianni Amelio
fiche film
]
de Gianni Amelio, sur deux familles dans une Naples inédite, avec Elio Germano et Micaela Ramazzotti; le film d’espionnage britannique Conspiracy [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Michael Apted, avec Noomi Rapace et Orlando Bloom, la coproduction franco-portugaise Le Divan de Staline [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Fanny Ardant, avec Gérard Depardieu et Emmanuelle Seigner, Return to Montauk [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Volker Schlöndorff (Allemagne/France/Irlande) et Miss Sloane [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de John Madden, avec Jessica Chastain (États-Unis/France).

Dix films sont en lice dans la section Panorama international. Ils seront départagés par un jury de 30 spectateurs présidé par l’actrice Chiara Caselli, dont Carole Matthieu [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Louis-Julien Petit, avec Isabelle Adjani, la coproduction serbo-indienne Land of the Gods [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Goran Paskaljević
fiche film
]
de Goran Paskaljevic, El otro hermano [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Israel Adrián Caetano, avec Angela Molina et Leonardo Sbaraglia, En amont du fleuve [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Marion Hänsel
fiche film
]
de Marion Hänsel, avec Olivier Gourmet et Sergi Lopez, et Their Finest [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Lone Scherfig
fiche film
]
de Lone Scherfig, avec Gemma Arterton et Jeremy Irons. Le candidat italien, Tutto quello che vuoi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Francesco Bruni (avec Giuliano Montaldo, Andrea Carpenzano et Donatella Finocchiaro) sera dévoilé en avant-première mondiale. Le programme de la section est complété par deux titres hors-compétition ; De premier [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Erik van Looy et Nobili bugie [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Antonio Pisu, avec Claudia Cardinale, Giancarlo Giannini et Gianni Morandi. 

Dans la compétition destinée aux premiers et deuxièmes films italiens, 12 titres vont être évalués par un jury formé de spectateurs présidé par le secrétaire général de la FIPRESCI, Klaus Eder. Parmi ces films, on peut citer In guerra per amore [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
fiche film
]
de Pierfrancesco Diliberto, Il padre d’Italia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Fabio Mollo
fiche film
]
de Fabio Mollo, La ragazza del mondo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
interview : Marco Danieli
fiche film
]
de Marco Danieli, Omicidio all’italiana [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Maccio Capatonda, Orecchie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alessandro Aronadio
fiche film
]
d’Alessandro Aronadio et Smetto quando voglio - Masterclass [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Sydney Sibilia.

Le jury permanent du Bif&st, composé de 9 critiques italiens membres du SNCCI (Syndicat national des critiques de cinéma italiens), a déjà attribué ses prix, qui seront remis aux gagnants à raison d’un par jour. Le prix de la mise en scène va à Claudio Giovannesi pour Fiore [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Claudio Giovannesi
fiche film
]
, celui de la meilleure production à Attilio De Razza et Pierpaolo Verga pour Indivisible [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Edoardo de Angelis
fiche film
]
, celui du meilleur scénario à Francesca Archibugi et Paolo Virzì pour Folles de joie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Paolo Virzì
fiche film
]
, qui vaut également le prix de la meilleure actrice dans un premier rôle à Valeria Bruni Tedeschi, alors que celui du meilleur premier rôle masculin va à Riccardo Scamarcio pour Périclès le noir [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Stefano Mordini
fiche film
]
, e molti altri. 

Neuf leçons de cinéma seront proposées, à raison d’une par jour elles aussi. Elles seront animées par Andreï Kontchalovski, Alessandro Gassmann, Greta Scacchi, Pupi Avati, Carlo et Enrico Vanzina, Dario Argento, Fanny Ardant et Margarethe von Trotta, Jacques Perrin, Volker Schlöndorff. Parmi les événements spéciaux et hommages prévus cette année, il faut mentionner les quatre films qui seront projetés à l’occasion des 80 ans de la mort d’Antonio Gramsci et une initiative de Médecins sans frontières qui fera découvrir au public #Milionidipassi, une expérience immersive à 360° dédiée au parcours des migrants. Au laboratoire de montage mené par Roberto Perpignani s’adjoint cette année un laboratoire de théâtre mené par le réalisateur Francesco Giuffré et consacré à l’adaptation pour la scène de Crime et châtiment de Dostoïevsky. Enfin, il faut signaler parmi les conférences celle dédiée au “sous-programme MEDIA d’Europe créative et au secteur de l’animation”.

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.