email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VISIONS DU RÉEL 2017

Encordés, une aventure merveilleuse à la recherche d’un salut utopique

par 

- À travers son nouveau film présenté à la section Grand Angle des Visions du Réel, Frédéric Favre entreprend un exercice cinématographique extrême, jusqu’à l’épuisement

Encordés, une aventure merveilleuse à la recherche d’un salut utopique

Frédéric Favre, fidèle à un festival auquel il est particulièrement lié (Cyclic a fait ses débuts à Nyon), a choisi de présenter son dernier film Encordés [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
aux Visions du Réel (à la section Grand Angle). Un film majestueux et mystérieux que le public de Nyon a eu le plaisir de découvrir gratuitement en avant-première.

Encordés est un film qui rappelle la grandeur des récits d’aventuriers célèbres tels que Cousteau et pourtant, ses protagonistes n’ont rien (en apparence) de mythique ou d’héroïque. Rassemblés en trois groupes hétérogènes, les héros communs de Frédéric Favre se préparent à affronter la plus grande aventure de leur vie : la Patrouille des glaciers, la course en montagne la plus difficile qui existe (elle était, à l’origine, réservée aux militaires professionnels). Longue de 53 kilomètres exténuants, la ‘’grande patrouille’’ s’étend de Zermatt à Verbier et se distingue de la ‘’petite patrouille’’ qui part d’Arolla jusqu’à Verbier. Cette course représente pour beaucoup un défi presque mystique, un objectif qui transcende le ‘’ici et maintenant” pour effleurer l’absolu. Frédéric Favre, qui a lui-même participé trois fois à la compétition, en connaît parfaitement les enjeux. Sa performance de réalisateur, car il s’agit bien d’une performance, accompagne et transcrit en images le magnifique décor alpin mais surtout les paysages mentaux mystérieux des protagonistes (leurs angoisses, leurs objectifs personnels) qui deviennent des personnages en soi. L’équipe d’Encordés devient donc la quatrième patrouille prête à défier les Alpes Valaisannes.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Au-delà de l’inégalable dimension sportive que le film nous offre par le compte-rendu d’une préparation minutieuse, presque religieuse, l’histoire prend progressivement une dimension humaine et psychologique grâce à la manière dont chaque protagoniste prend le dessus. Quelles sont les véritables raisons qui les ont poussés à s’imposer une telle souffrance physique? Avec les images méditatives, majestueuses et silencieuses des excursionnistes soumis aux forces de la nature, nous percevons leurs angoisses face au besoin de se libérer, comme une trace sur une neige légère, mais dangereuse. Tous ont leurs motivations : se rapprocher d’un père alpiniste disparu, se prouver à soi-même que l’on peut accomplir quelque chose d’immense en dépit d’un passé peu glorieux ou encore le besoin de se perdre dans un effort extrême. Les protagonistes d’Encordés luttent littéralement pour leur propre vie, afin de retrouver la continuité d’un parcours de vie vacillant. Sans en révéler davantage que ce que les mots sont capables d’exprimer, c’est à travers l’observation attentive de leurs gestes que Frédéric Favre transmet les angoisses profondes, transformant ainsi leur performance en une catharsis nécessaire. Comme chaque solution extrême, celle-ci n’est pas exempte de risque: selon certains et comme le dit plus précisément (et en connaissance de cause) le plus jeune excursionniste, le risque est de ne plus être capable de ‘’tolérer’’ le monde ‘’réel’’, une vie quotidienne dont la banalité est soudaine et bouleversante. Les magnifiques images du réalisateur sont une métaphore de la naissance : des recoins sombres de l’utérus montagneux, à la fois protecteur et terrifiant, à la lumière d’un domaine merveilleux mais angoissant. Qui sera en mesure de continuer seul l’aventure de sa propre vie?

Encordés est produit par Lomotion (qui en assure également les ventes), RTS, SRF, SRG SSR et Bayerischer Rundfunkt.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy