email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BAFICI 2017 Prix

Deux premiers films espagnols triomphent au BAFICI argentin

par 

- Niñato, d’Adrián Orr, et Verano 1993, de Carla Simón, ont été primés au Festival du cinéma indépendant de Buenos Aires

Deux premiers films espagnols triomphent au BAFICI argentin
Niñato d'Adrián Orr

Adrián Orr commence sous les chapeaux sa carrière dans le long-métrage : après l’avant-première mondiale du documentaire Niñato [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 au tout récent festival Visions du réel de Nyon, où il a obtenu le Prix du jury Société des Hôteliers de la Côte (lire l’article), le voilà, quelques jours plus tard, à Buenos Aires pour le BAFICI, où son film, qui plonge le public dans l’intimité d’une famille formée d’un père célibataire et trois enfants, a décroché le titre de meilleur film de la compétition internationale. Pour Orr, “David, surnommé Niñato, le personnage central de mon film, est un de mes meilleurs amis. Nous faisions partie d’un groupe de hip-hop quand nous étions adolescents, et j’ai toujours admiré le fait que sa passion de la musique est resté intacte avec le passage des années, même après qu’il soit devenu père. On sent la même passion quand il est avec ses enfants. J’ai donc voulu filmer la dichotomie entre ces deux passions : la paternité et le fait de continuer à vivre son moi adolescent”.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Un autre premier long-métrage sur des enfants, une fiction cette fois (quoique fondée sur des faits autobiographiques), a été primé au BAFICI : Verano 1993 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Carla Simón
fiche film
]
, de Carla Simón, a reçu le prix de la mise en scène dans la section principale et le Prix Signis de l’Association catholique mondiale pour la communication. Ce titre, projeté et doublement primé au dernier Festival de Berlin (lire l’article), en plus de la Biznaga d’or du meilleur film remportée juste avant à Malaga (lire l’article), fait donc partie des grands films espagnols de l’année.

Le cinéma espagnol s’est également distingué dans la section Avant-garde et cinéma de genre : Mimosas [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Oliver Laxe
fiche film
]
 d’Oliver Laxe y a gagné une mention spéciale, qui couronne une année semée de prix, depuis son avant-première mondiale il y a un an à Cannes. Le prix du meilleur court-métrage a eu deux gagnants ex aequo, amis dans la vie : Velasco Broca (pour Nuestra amiga la luna) et Chema García Ibarra (pour la coproduction hispano-turque La disco resplandece).

Enfin, le documentaire hispano-équatorien Un secreto en la caja, de Javier Izquierdo, a remporté le Prix FIPRESCI. 

Palmarès international du BAFICI 2017 :

Compétition internationale

Meilleur film 
Niñato [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 - Adrián Orr (Espagne)

Prix spécial du jury
Viejo Calavera - Kiro Russo (Bolivie/Qatar)

Mise en scène 
Carla Simón - Verano 1993 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Carla Simón
fiche film
]
(Espagne)

Meilleure interprétation individuelle
Daniela Castillo – Reinos (Chili)

Meilleure interprétation collective
La troupe de Hoy partido a las 3 de Clarisa Navas (Argentine/Paraguay)

Mention spéciale
Arábia - Affonso Uchôa, João Dumans (Brésil)

Compétition Avant-garde et cinéma de genre 

Grand Prix
Ceux qui font les révolutions á moitié n’ont fait que se creuser un tombeau - Mathieu Denis et Simon Lavoie (Canada)

Meilleur long-métrage
Adiós entusiasmo - Vladimir Durán (Argentine/Colombie)

Mention spéciale
Mimosas [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Oliver Laxe
fiche film
]
 - Oliver Laxe (Espagne/Maroc/France)

Meilleur court-métrage (ex aequo)
Nuestra amiga la luna - Velasco Broca (Espagne)
La disco resplandece - Chema Garcia Ibarra (Turquie/Espagne)

Compétition Droits de l’Homme

Meilleur film
Tonsler Park - Kevin Jerome Everson (États-Unis)

Mention spéciale
El pacto de Adriana - Lissette Orozco (Chili)

Prix parallèles

Prix FIPRESCI
Un secreto en la caja - Javier Izquierdo (Équateur/Espagne)

Prix de l’Association des journalistes de cinéma argentins (ACCA)
La vendedora de fósforos - Alejo Moguillansky (Argentine)

Prix SIGNIS
Verano 1993 - Carla Simón

Prix de la Fédération des écoles d’images et de son d’Amérique latine (FEISAL)
Porto [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Gabe Klinger
fiche film
]
 - Gabe Klinger (Portugal/États-Unis/France/Pologne)
Mention spéciale
Hoy partido a las 3 - Clarisa Navas

Prix de l’Association des directeurs de la photographie d’Argentine (ADF)
Pablo Paniagua - Viejo Calavera

Prix de l’Association d’Argentine du son pour l’audiovisuel
Manuel de Andrés - El espanto (Argentine)

Prix de la Société argentine des éditeurs audiovisuels et de l’Association argentine des éditeurs audiovisuels (SAE EDA)
Laura Bierbrauer - Una hermana (Argentine)

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'espagnol)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy