email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS France

Le cinéma israélien d'aujourd'hui à l'honneur à La Rochelle

par 

- Zoom en 16 titres sur une génération de cinéastes israéliens pour la 45ème édition d'un festival très haut de gamme avec près de 250 films en vitrine

Le cinéma israélien d'aujourd'hui à l'honneur à La Rochelle
Hotline de Silvina Landsmann

Mêlant les films de qualité les plus récents et les oeuvres ayant jalonné l'histoire du cinéma mondial depuis le temps du muet, tout en réussissant à faire de l'ensemble un événement populaire (85 000 entrées en 2016) et chaleureux, le festival international du film de La Rochelle dont la 45ème édition sera ouverte ce soir par Barbara [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de Mathieu Amalric et clôturée le 9 juillet par Jeune femme [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Léonor Serraille
fiche film
]
 de Léonor Serraille, propose de nouveau cette année un très riche programme incluant près de 250 films (lire l'interview de la déléguée générale Prune Engler).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Après les réalisatrices turques l'an dernier, le festival de La Rochelle consacre cette fois un zoom au cinéma israélien d'aujourd'hui à travers 16 titres d'une génération de cinéastes nés autour du milieu des années 1970 et qui décryptent, en fiction et en documentaire, la complexité de leur pays. Une génération marquée par une forte présence de réalisatrices questionnant avec leur sensibilité féminine certaines valeurs patriarcales et guerrières de la société israélienne. Au menu figurent notamment trois films inédits en France : She is Coming Home de Maya Dreifuss et les documentaires Post partum et Hotline de Silvina Landsmann. Sont aussi en vitrine This is My Land [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Tamara Erde, le documentaire Women in Sink d'Iriz ZakiMountain [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Yaelle Kayam
fiche film
]
 de Yaelle Kayam et Room 514 de Sharon Bar-Ziv. Le programme est complété par trois films de Nadav Lapid (Le PolicierL'institutrice [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 et Le Journal d'un photographe de mariage), par Sharqiya [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 d'Ami LivneYouth [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de Tom Shoval, et les documentaires 5 Caméras brisées [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 du duo Emad Burnat - Guy DavidiMr Gaga, sur les pas d'Ohad Naharin [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Tomer Heymann et Censored Voices [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Mor Loushy.

Cinq cinéastes seront salués cette année à La Rochelle à travers des hommages : le Français Laurent Cantet (avec une intégrale incluant son dernier film, L'atelier [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Laurent Cantet
fiche film
]
), l'Allemand Volker Schlöndorff (11 films), le Roumain Andrei Ujica (avec sa trilogie documentaire sur la fin du communisme), le Colombien Rubén Mendoza (intégrale) et le Japonais Katsuya Tomita (intégrale). Du côté du passé, les rétrospectives 2017 seront consacrés à Andreï TarkovskiAlfred Hitchcock et Michael Cacoyannis et le section "D'hier à aujourd'hui" mettra en lumière 22 films de l'histoire du cinéma. 

Le public pourra aussi apprécier 47 titres très actuels et de belle qualité, dont une brassée venus en droite ligne de Cannes comme la Palme d'Or The Square [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ruben Östlund
fiche film
]
 du Suédois Ruben Ostlund, les primés 120 battements par minute [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Arnaud Valois
interview : Robin Campillo
fiche film
]
 du Français Robin Campillo et Faute d'amour [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Andreï Zviaguintsev
fiche film
]
 du Russe Andrei Zvyaguintsev, les compétiteurs Happy End [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Michael Haneke
fiche film
]
 de l'Autrichien Michael HanekeUne femme douce [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sergei Loznitsa
fiche film
]
 de l'Ukrainien Sergei Loznitsa et Vers la lumière [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de la Japonaise Naomi Kawase, ou encore Directions [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Stephan Komandarev
fiche film
]
 du Bulgare Stephan KomandarevL'intrusa [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de l'Italien Leonardo Di CostanzoCuori puri [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Roberto De Paolis
fiche film
]
 de son compatriote Roberto de PaolisL'usine de rien [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Pedro Pinho
fiche film
]
 du Portugais Pedro PinhoOut [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : György Kristóf
fiche film
]
 du Slovaque Gyorgy KristofGabriel et la montagne [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 du Brésilien Felipe Gamarano BarbosaEn attendant les hirondelles [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Karim Moussaoui
fiche film
]
 de l'Algérien Karim Moussaoui, et entre autres films français Makala [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Emmanuel Gras
fiche film
]
 d'Emmanuel GrasUn beau soleil intérieur [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Claire DenisPetit paysan [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Hubert Charuel
fiche film
]
 d'Hubert Charuel et Une vie violente [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de Thierry de Peretti. A signaler également l'Ours d'Or berlinois Corps et âme [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ildiko Enyedi
interview : Ildiko Enyedi
interview : Réka Tenki
fiche film
]
 de la Hongroise Ildikó Enyedi, le vainqueur du Sundance Le Caire Confidentiel [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Tarik Saleh
fiche film
]
 du Suédois Tarik SalehEté 93 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Carla Simón
fiche film
]
 de l'Espagnole Carla SimonInsyriated [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Philippe Van Leeuw
fiche film
]
 du Belge Philippe van LeeuwColo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Teresa Villaverde
fiche film
]
 de la Portugaise Teresa VillaverdeLumières d'été [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de Jean-Gabriel PériotThe Last Family [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Dawid Ogrodnik
fiche film
]
 du Polonais Jan P. Matuszynski ou encore la première du documentaire Latifa, le coeur au combat [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 d'Olivier Peyon et Cyril Brody.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.