email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VENISE 2017 Orizzonti

Nico, 1988 ouvre la section Orizzonti de Venise

par 

- Le road movie de Susanna Nicchiarelli dédié à la chanteuse du Velvet Underground, et muse de Warhol, fera son avant-première mondiale sur le Lido

Nico, 1988 ouvre la section Orizzonti de Venise
Nico, 1988 de Susanna Nicchiarelli

Nico, 1988 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Susanna Nicchiarelli
fiche film
]
, de Susanna Nicchiarelli (Cosmonauta [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), a été choisi pour faire l’ouverture de la section Orizzonti de la 74è Mostra de Venise (30 août-9 septembre), toujours sous la direction d’Alberto Barbera. L’avant-première mondiale du film aura lieu l’après-midi du premier jour du festival, le mercredi 30 août.

Sous forme de road movie parcourant l’Europe entre Paris, Prague, Nuremberg, Manchester, la campagne polonaise et le littoral romain, Nico, 1988 suit les dernières années de Christa Päffgen, alias Nico, car la chanteuse du Velvet Underground, dont la beauté légendaire en fit la muse d’Andy Warhol, a vécu après l’histoire que nous connaissons tout un autre pan de vie, en tant que chanteuse soliste. Elle est interprétée dans le film de Nicchiarelli par Trine Dyrholm (d’abord chanteuse puis actrice fétiche de Susanne Bier et Thomas Vinterberg – Ours d’argent à Berlin en 2016 pour sa performance dans La Communauté [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Thomas Vinterberg
fiche film
]
de Vinterberg), qui incarne totalement l’iconique artiste, non seulement en lui prêtant sa voix mais aussi en se transformant physiquement de manière à lui ressembler le plus possible. La troupe comprend aussi John Gordon Sinclair, Anamaria Marinca, Sandor Funtek, Thomas Trabacchi, Karina Fernandez et Calvin Demba.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

“C’est l’histoire de Nico après Nico. J’ai voulu raconter sa parabole en sens inverse : la perte de l’unanimité et la modification de son image publique ont représenté une conquête de sa liberté”, explique la réalisatrice. Les producteurs du film sont Marta Donzelli et Gregorio Paonessa de Vivo Film (Vierge sous serment [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Laura Bispuri
fiche film
]
de Laura Bispuri). Ils ont travaillé avec Rai Cinema et Tarantula Belgique, en coproduction avec VOO et Be TV, et avec le soutien d’Eurimages, du Ministère de la Culture italien et de la Région Latium, ainsi que la participation de la Wallonie, du Centre du cinéma et de l’audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, du système Tax Shelter belge et Casa Kafka Pictures Empowered by Belfius, en association avec AMER. La projet a été développé avec le soutien du programme Europe créative – MEDIA de l’Union européenne. Les ventes internationales du film sont assurées par Celluloid Dreams.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy