email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FINANCEMENTS Lituanie

Le Centre du cinéma lituanien octroie une aide financière à 21 projets cinématographiques

par 

- Le centre a divisé un total de 811 701 € entre les différents projets, dont font partie cinq coproductions minoritaires

Le Centre du cinéma lituanien octroie une aide financière à 21 projets cinématographiques
Tumas’s Codex d'Eimantas Belickas

Le Centre du cinéma lituanien a investi un total de 811 701 € dans 21 projets cinématographiques. De cette somme remarquable, 770 701 € serviront à stimuler la production cinématographique. Cinq films consacrés au 100e anniversaire de l’État de Lituanie se sont taillé la part du lion. Avec 70 000 euros, le plus gros morceau revient à Tumas’s Codex d’Eimantas Belickas — un projet documentaire sur l’écrivain lituanien Juozas Tumas-Valžgantas. Un autre projet de documentaire biographique, Rūta de Ronaldas Buožis et Rokas Darulis, sur la nageuse olympique lituanienne Rūta Meilutytė, a reçu 35 000 €.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

La plupart des projets ayant bénéficié de cette aide financière sont des courts-métrages documentaires et de fiction de jeunes réalisateurs comme The Last Bell de Gabrielė UrbonaitėGolden Minutes de Saulius Baradinskas et When the Lights Go Out de Jonas Trukanas. Un court-métrage d’animation, The Juggler de Skirmanta Jakaitė, a également reçu un financement.

Cinq projets de coproductions minoritaires font partie des projets sélectionnés. Outre les films réalisés avec des partenaires tels que la France, l’Italie et la Russie, de nouvelles collaborations sont envisagées avec des pays tels que la Géorgie et Chypre. Le projet géorgien Namme de Zaza Khalvashi parle d’une famille et d’une communauté de la région montagneuse de Géorgie, tandis que Chypre propose un projet d’animation 3D, Dragon Recepies de Maria Pavlou, sur la relation d’amitié entre une sorcière et le dragon qu’elle a créé.

Le reste du financement dédié à la production a été attribué Sniper (15 000 €, premier court-métrage), Mudu abudu d’Elena Kairytė (20 000 €, court-métrage documentaire), The Nest de Ričardas Matačius (10 705 €, court-métrage), Iš kur tas švytėjimas ? d’Agnė Marcinkevičiūtė (20 000 €, court-métrage), Juodas vaikas de Laurynas Bareiša (25 040 €, court-métrage), Tumo kodeksas d’Eimantas Belickas (70 000 €, documentaire), Išeiti iš namų de Miglė Satkauskaitė (30 000 €, court-métrage documentaire), Grybų karas d’Antanas Skučas (3 820 €, court-métrage d’animation) et Žvalgai d’Andrius Bartkus (14 891 €, court-métrage).

Cinq projets de préproduction, dont deux projets de fictions, ont reçu les 61 000 € restants : Antigonė (15 000 €, long-métrage de fiction), Vaikas su garantija (10 000 €, long-métrage de fiction), Broliai (9 000 €, documentaire), Senas šautuvas (7 000 €, court-métrage), et Matilda d’Ignas Meilūnas (20 000 €, court-métrage d’animation).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy