email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FILMS Italie

Nove lune e mezza : l’une veut un enfant, l’autre pas

par 

- Michela Andreozzi fait ses débuts à la réalisation avec une comédie qui aborde des thèmes d’actualité comme les mères porteuses et les familles homoparentales. Sortie en Italie le 12 octobre

Nove lune e mezza : l’une veut un enfant, l’autre pas
Lillo Petrolo, Michela Andreozzi et Claudia Gerini dans Nove lune e mezza

Le cinéma italien s’intéresse manifestement au thème des mères porteuses en ce moment, mais contrairement à ce qui se passe dans Una famiglia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Matilda De Angelis
interview : Sebastiano Riso
fiche film
]
, présenté à la dernière Mostra de venise, dans Nove lune e mezza [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, son premier film comme réalisatrice, la populaire comédienne comique Michela Andreozzi le fait avec le sourire. Elle n’hésite pas, malgré ce ton, à aborder des thèmes délicats et brûlants d’actualité : les nouvelles formes de parentalité, les familles homoparentales, le désir de maternité mais aussi le droit de ne pas avoir d’enfants. Et elle le fait en mettant au centre du récit l’amour entre deux soeurs, incarnées par Andreozzi et Claudia Gerini (en ce moment à l’afffiche dans Ammore e malavita [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Marco et Antonio Manetti
fiche film
]
des Frères Manetti), qui ont des personnalités et des styles de vie complètement différents mais se retrouvent à partager une grossesse insolite.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

L’Italie, “un pays où on peut te donner un rein, mais pas prêter un utérus”, plaisante quelqu’un dans le film. En effet, ici, Andreozzi (également scénariste du film avec Alessia Crocini et Fabio Morici) prend nettement position. “Je ne suis pas fan de l’instrumentalisation du corps, mais pourquoi une femme ne pourrait-elle pas offrir un peu de son corps, si c’est un acte d’amour”, précise-t-elle. Dans Nove lune e mezza, la situation se présente pour Livia (Gerini) et Tina (Andreozzi) et leurs partenaires respectifs, Fabio (Giorgio Pasotti) et Gianni (Lillo Petrolo) : la première des soeurs est très fertile, mais elle n’a aucune intention d’avoir des enfants ; la deuxième ne rêve que de devenir mère, mais son corps ne suit pas son voeu. Livia frémit à la simple idée d’une grossesse, d’avoir un “alien” dans son ventre pendant neuf mois, mais devant le désespoir de sa soeur, elle accepte de lui prêter son utérus, sur conseil de son gynécologue homosexuel (Stefano Fresi), qui a lui-même constitué, avec son compagnon Manfredi (Massimiliano Vado), une famille de cette manière, mais au Canada.

Naturellement, tout doit se faire clandestinement, et les péripéties qui vont accompagner cette folle gestation, pendant laquelle une soeur doit cacher son ventre et l’autre en simuler un en cachant un coussin sous ses vêtements, en plus de créer des situations rocambolesques (certaines réussies, d’autres non), vont servir de prétextes pour présenter une belle mosaïque sur les mille manières d’être femme et/ou mère, de celles qui font des enfants pour satisfaire à la volonté de Dieu (comme la belle-soeur interprétée par Claudia Potenza, mariée à un adepte du Chemin néocatéchuménal nommé Vanni, joué par Alessandro Tiberi) aux mamans “repenties”” (comme le personnage dans lequel Francesca Cifola fait une apparition incroyable), en passant par les célibataires qui ont décidé, faute de trouver l’homme de leur vie, de l’engendrer (comme le personnage dans lequel apparaît la chanteuse Arisa), et par celles qui n’ont aucune intention d’avoir des enfants et qui n’ont pas honte de le dire. Une comédie en forme d’hymne à la liberté de choix bien soutenue par un duo d’héroïnes bien trempé qui savent allier ironie et sensibilité pour représenter ce lien entre soeurs, avec toute la tendresse, les conflits et les contradictions qui vont avec.

Nove lune e mezza est un film italo-espagnol produit par Paco Cinematografica et Neo Art Producciones en collaboration avec Vision Distribution, qui lance le film aujourd’hui, dans 340 salles.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy