email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Allemagne

DOK Leipzig donne ses Colombes d’or à des récits captivants

par 

- La manifestation allemande introduira à partir de la prochaine édition un quota d’oeuvres de réalisatrices dans sa sélection

DOK Leipzig donne ses Colombes d’or à des récits captivants
Les lauréats de DOK Leipzig 2017

Des souvenirs de guerre au post-communisme en passant par le destin de malades graves mais aussi la puissance du punk allemand, la 60e édition du Festival international du documentaire et du film d’animation de Leipzig, dit DOK Leipzig, s’est passionnée pour des thèmes forts. Du 30 octobre au 5 novembre, 340 films ont été projetés. À la cérémonie de clôture, 21 trophées d’une valeur totale de 73 500 euros ont été distribués, dont sept Colombes d’or.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La gagnante de la compétition internationale est la Roumaine Ana Dumitrescu pour Licu, a Romanian Story [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, qui trace le portrait d’un homme de 92 ans dont l’histoire parcourt deux siècles. En tant qu’un des derniers survivants de sa génération, il a été témoin de la Seconde Guerre mondiale, des expulsions, de l’industrialisation par Ceauşescu et de la surveillance généralisée, de la Révolution de 1989 et du régime post-communiste corrompu, aux marges de l’Union européenne. Dumitrescu a réalisé, produit, filmé et monté ce parcours cinématographique de seulement 86 minutes qui est pourtant une vraie leçon de vie. 

La Colombe d’or de la compétition allemande a été remis à Muhi – Generally Temporary [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, deRina Castelnuovo-Hollander et Tamir Elterman. Ce documentaire, produit à Leipzig par Neue Celluloid Fabrik en coproduction avec l’Israël, se penche sur l’histoire d’un petit garçon de six ans, enfant d’activistes pour le Hamas à Gaza, qui a pourtant passé toute sa vie dans un hôpital israélien. Du fait de sa maladie immunitaire, ses mains et ses pieds ont été amputés et il connaît à peine ses parents et frères et soeurs, car seul son grand-père a été autorisé à l’accompagner à l’intérieur des frontières israéliennes.

Le thème de la maladie est aussi au coeur de Mammas hår (Mum’s Hair) de la néoréalisatrice norvégienne Maja Arnekleiv, qui a remporté la compétitition internationale dédiée aux documentaires d’animation. Elle dépeint dans son travail la lutte pour survivre de sa mère, la cinéaste Anita Killi, diagnostiquée comme atteinte du cancer quand Maja avait 16 ans. Pendant deux ans, cette dernière a pris plus de 2000 photos qui montrent que l’important dans la vie, ce n’est pas les cheveux qu’on a ou pas sur la tête..

Un des favoris de cette édition de DOK Leipzig a été le documentaire allemand Wild Heart, sur Feine Sahne Fischfilet, un des groupes de punk allemands les plus connus. Ce film, le premier de l’acteur Charly Hübner et de Sebastian Schultz, montre comment les musiciens protestent contre les idées nazies à travers une musique qui est puissante, jouée fort et pleine de joie. Wild Heart a raflé quatre prix, dont un prix spécial décerné par un jury de jeunes prisonniers.

Cette année, plusieurs réalisatrices ont gagné des prix à DOK Leipzig. “La présence des cinéastes femmes en compétition internationale est restée relativement constante au fil des ans, précise Leena Pasanen, la directrice du festival,mais nous avons noté de grosses fluctuations du côté de la compétition allemande, ces dernières années”. Les organisateurs ont donc décidé d’introduire un quota obligatoire de réalisatrices en compétition allemande pour les deux prochaines éditions. Cette année, un prix se destinait excluvivement aux femmes dans le cadre du festival, et de même pour le Prix d’aide au développement pour un talent féminin à la Rencontre de la coproduction.

Le volet DOK Industry a accueilli cette année quelques 1800 représentants de l’industrie mondiale du film. 900 rendez-vous ont eu lieu dans le cadre du Marché DOK Co-Pro Market, et 75 experts ont partagé leur expérience du réseautage lors de la conférence DOK Exchange. Plusieurs des 13 projets pitchés aux DOK Previews ont déjà trouvé des distributeurs. Par ailleurs, pour la première fois, des projets de courts-métrages ont pu être présentés, sous l’enseigne DOK Short'n'Sweet. “J’ai été particulièrement impressionnée par les nombreux talents émergents du cinéma que nous avons découverts cette année, affirme Pasanen. Et en plus, le gagnant de la Compétition allemande longs-métrages documentaires et films d’animations montre que le centre de l’Allemagne est un lieu de production formidable dans le panorama des médias”.

Palmarès complet de DOK Leipzig 2017 :

Colombes d’or

Compétition internationale longs-métrages
Licu, a Romanian Story [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 - Ana Dumitrescu (Roumanie)

Compétition internationale courts-métrages documentaires
The Ashes Remain Warm (Na cinza fica calor) - Mónica Martins Nunes (Cap Vert/Portugal/Allemagne)

Compétition internationale courts-métrages d’animation
Deyzangeroo - Ehsan Gharib (Canada)

Compétition Next Masters
Baek-gu - Boram Kim (Corée du Sud)

Compétition internationale documentaires d’animation
Mum’s Hair (Mammas hår) - Maja Arnekleiv (Norvège)

Compétition allemande longs-métrages documentaires et d’animation
Muhi – Generally Temporary [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 - Rina Castelnuovo-Hollander and Tamir Elterman (Israël/Allemagne)

Compétition allemande courts-métrages documentaires et d’animation
Mega Trick - Anne Isensee (Allemagne)

Autres prix

Prix DEFA Sponsoring pour un film de la Compétition allemande longs-métrages documentaires et d’animation
Wild Heart - Charly Hübner and Sebastian Schultz  (Allemagne)

Prix Healthy Workplaces
Turtle Shells (Schildkröten Panzer) - Tuna Kaptan (Allemagne)

Prix de l’Institut Goethe pour un documentaire
Wild Heart - Charly Hübner and Sebastian Schultz

Prix MDR
Granny Project - Bálint Révész (Hongrie)

Prix du public de Leipzig
Tchétchénie, une guerre sans traces - Manon Loizeau (France/Suisse)

Prix du jury interreligieux
Love Is Potatoes [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 - Aliona van der Horst (Pays-Bas) 

Prix United Services Trade Union ver.di
Wild Heart - Charly Hübner et Sebastian Schultz

Prix Young Eyes
F32.2 - Annelie Boros (Allemagne)

Prize de la Fédération Internationale de la Presse Cinématographique
The Project - Alejandro Alonso Estrella (Cuba) 

Prix du public mephisto 97.6
Grandpa Walrus - Lucrèce Andreae (France)

Prix DOK Im Knast
Wild Heart - Charly Hübner et Sebastian Schultz

Prix du public DOK Neuland
Notes to My Father - Jayisha Patel (Inde/États-Unis) 

Prix du Marché DOK Co-Pro

Prix de développement DOK Leipzig et EWA
Waterproof - Daniela König (Allemagne)

Prix d’aide au développement du Zonta Club Leipzig Elster pour un talent féminin
The Primate Citizen - Sinae Ha (Corée du Sud)

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy