email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France

La lutte des classes pour Michel Leclerc

par 

- Au casting, Leïla Bekhti, Edouard Baer, Ramzy Bedia, Eye Haïdara et Laurent Capelluto. Un film Karé Productions qui sera vendu par Orange Studio

La lutte des classes pour Michel Leclerc
Le réalisateur Michel Leclerc

Premier clap en janvier pour La lutte des classes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, le 5e long métrage de Michel Leclerc après J'invente rien (2006), Le nom des gens [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(découvert à la Semaine de la Critique cannoise 2010, César 2011 de la meilleure actrice et du meilleur scénario original, nominé aussi dans les catégories meilleur premier film et meilleur acteur), Télé gaucho [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(une nomination aux César 2013 dans la catégorie du meilleur espoir masculin) et La vie très privée de monsieur Sim [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 (nominé au César 2016 du meilleur acteur).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
LIM Internal

Au casting se distinguent Leïla Bekhti (César 2011 du meilleur espoir féminin pour Tout ce qui brille [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 et nominée comme meilleure actrice en 2012 pour La source des femmes [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
; appréciée aussi dans Nous trois ou rien [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et que l'on verra en 2018 dans Le Grand Bain et Un homme pressé), Edouard Baer (Astérix & Obélix : Au service de sa Majesté [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 et que l'on verra l'an prochain dans Mademoiselle de Joncquières), Ramzy Bedia (La Tour Montparnasse infernaleVandal [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
CoeXister [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), Eye Haïdara (très à son avantage récemment dans Le sens de la fête [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) et Laurent Capelluto (nominé au César 2009 du meilleur espoir pour Un conte de Noël [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, et quatre fois depuis 2011 au Magritte du meilleur second rôle dont en 2016 pour L'enquête [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
).

Ecrit par le réalisateur avec sa complice habituelle Baya Kasmi (un duo vainqueur du César 2011 du meilleur scénario original pour Le nom des gens), le scénario part du postulat que, comme chacun sait, les enfants ne font aucune différence entre les classes sociales, les couleurs de peau ou les religions. Mais alors pourquoi Corentin, le fils de 9 ans de Paul et Sofia, n'a-t-il à l'école de Bagnolet que des amis qui lui ressemblent ? Et quand ses amis partent tous dans une école privée parisienne, ses parents prennent peur. Désormais, Corentin est le seul dans sa classe. Mais le seul quoi ?

Produit par Antoine Rein et Fabrice Goldstein pour Karé Productions (qui signent leur 3e film avec le réalisateur), La lutte des classes sera coproduit par France 2 CinémaUGC et Orange Studio. Egalement préacheté par Canal+ et Ciné+, le long métrage bénéficiera de sept semaines et demie de tournage du 20 janvier au 17 mars à Paris et en région parisienne avec Alexis Kavyrchine (La douleur [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Emmanuel Finkiel
fiche film
]
) à la direction de la photographie. La distribution France sera assurée par UGC Distribution au premier trimestre 2019 et les ventes internationales seront pilotées par Orange Studio

Pour mémoire, Karé Productions a produit 16 longs métrages depuis 2003, dont récemment Aurore [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de Blandine Lenoir (2017) et Otez-moi d'un doute [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de Carine Tardieu.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.