email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Belgique

8e Ramdam, le Festival du Film qui dérange prend du gallon

par 

- Fort de ses prestigieuses avant-premières, le festival s’impose de plus en plus comme un festival qui compte dans le paysage audiovisuel belge

8e Ramdam, le Festival du Film qui dérange prend du gallon
Patser d'Adil El Arbi et Bilall Fallah

Le Ramdam, le Festival du Film Qui Dérange de Tournai fête cette année son 8e anniversaire, et s’impose comme un festival d’envergure dans le paysage audiovisuel belge, notamment grâce à une politique de programmation qui mêle avant-premières prestigieuses et choix audacieux. Le festival ouvre notamment ce lundi avec In the Fade [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Fatih Akin
fiche film
]
du réalisateur allemand Fatih Akin, qui a valu à Diane Krüger le Prix d’interprétation à Cannes. On retrouvera également à Tournai Jusqu’à la garde [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Xavier Legrand
fiche film
]
de Xavier Legrand (France), doublement primé à Venise, ou encore l’avant-première mondiale du très attendu Patser [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Adil El Arbi et Bilall Fal…
interview : Matteo Simoni
fiche film
]
, le nouveau film du duo de choc formé par Adil El Arbi et Bilall Fallah, une comédie d’action totalement déjantée sur un groupe de petits glandeurs anversois qui se retrouvent coincés dans une affaire de drogue plus grande qu’eux. Deux autres films belges feront leur première européenne à Tournai, deux premiers longs métrages: Carnivores [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jérémie et Yannick Renier
fiche film
]
des frères comédiens Jérémie et Yannick Renier, et Bitter Flowers [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Olivier Meys
fiche film
]
d’Olivier Meys.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le public pourra découvrir en exclusivité des films américains plus ou moins indépendants, mais dont les échos sont excellents, comme A Ghost Story, The Florida Project, ou même le nouveau film de Steven Spielberg, Pentagon Papers, en clôture.

Côté programmation européenne, notons la sélection de Ice Mother [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Bohdan Slama (le candidat tchèque pour les Oscars 2018), Le Semeur [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Marine Francen
fiche film
]
de Marine Francen (France), Hannah [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Andrea Pallaoro (Italie), Under the Tree [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Hafsteinn Gunnar Sigurðsson
fiche film
]
de Hafsteinn Gunnar Sigurosson (Islande), Demonios tus ojos [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Pedro Aguilera
fiche film
]
de l’Espagnol Pedro Aguilera, la comédie noire Brutti e cattivi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Cosimo Gomez (Italie), Pin Cushion [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Deborah Haywood (Grande-Bretagne), L’Insulte [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ziad Doueiri
fiche film
]
de Ziad Doueiri, une coproduction entre la France, le Liban et la Belgique, I Am Not A Witch [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Rungano Nyoni
fiche film
]
de Rungano Nyoni (Grande-Bretagne/France/Allemagne), découvert à la Quinzaine des Réalisateurs, The Captain – L’Usurpateur [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Robert Schwentke
fiche film
]
de Robert Schwentke (Allemagne) sélectionné à San Sebastian, Razzia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nabil Ayouch
fiche film
]
, le nouveau film de Nabil Ayouch, une coproduction entre la France, le Maroc et la Belgique, ou encore Chien [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Samuel Benchetrit (France), primé l’automne dernier au Festival de Namur.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy