email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SUNDANCE 2018 Compétition World Cinema Dramatic

Critique : Butterflies

par 

- Ce 3e long-métrage du Turc Tolga Karaçelik est un mélange de drame et de comédie sympathique, quoique parfois déséquilibré

Critique : Butterflies
Tuğçe Altuğ, Tolga Tekin et Bartu Küçükçağlayan dans Butterflies

La Turquie a une industrie de la télévision et de la comédie locale peu connue à l’étranger, ce qui n’est pas plus mal, car ce genre de contenus est assez difficile à partager avec quiconque n’a pas d’affinités culturelles immédiates avec le pays. Butterflies [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, le troisième long-métrage du scénariste-réalisateur Tolga Karaçelik (Ivy [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Tolga Karaçelik
fiche film
]
), fait exception à la règle : c’est un film qui contient beaucoup de passages vraiment drôles et universels, au-delà de la barrière du langage. Le film vient de faire son avant-première à Sundance, dans la Compétition World Cinema Dramatic.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

L’intrigue est la suivante : trois frères et soeur sont rappelés dans leur village natal en urgence par leur père, après trente ans sans grand contact. Cemal (Tolga Tekin, de The Swaying Waterlily) est spationaute en Allemagne, mais il en veut à son pays d’accueil d’entraîner toute une équipe sans investir pour vraiment les envoyer dans l’espace. Son cadet, Kenan (Bartu Küçükçağlayan), est un acteur sans succès qui se retrouve réduit à doubler des vidéos de chats. La plus jeune, Suzan (Tuğçe Altuğ), n’arrive même pas à faire entendre à son mari qu’elle veut le quitter, tant il passe son temps à se plaindre de son travail.

La première moitié du film est grosso modo un road movie qui suit le trio formé des deux frères et de la soeur, de nouveau réunis après des années, dans leur voyage jusqu’à leur village natal, tandis qu’ils réapprennent à se connaître. Quand ils arrivent sur place, ils apprennent que leur père est mort deux jours plus tôt. Chez lui, ils trouvent son testament, où il demande d’être enterré “quand viendront les papillons”, un motif qui s’apparente au réalisme magique et renvoie aussi à un conte que leur mère leur racontait souvent quand ils étaient enfants.

Karaçelik mélange habilement le comique de situation avec l’absurde, comme dans la scène du poulet qui explose ou à travers le personnage de l’imam du village, tourmenté par sa foi en crise aux moments les plus incongrus. À l’inverse, les aspects les plus tragiques de l’histoire (comme la description très noire du suicide de la mère et les raisons de leur éloignement pendant toutes ces années) ne sont pas suffisamment développés, ce qui laisse au spectateur le sentiment qu’il manque quelque chose d’important pour l’impact émotionnel du film.

Cependant, les performances des acteurs (Altuğ avec son sens du timing imparable, Küçükçağlayan avec sa manière physique et attachante de faire ressortir la comédie, Tekin avec son sens subtil de l’équilibre à maintenir entre absurde et gravité) rendent le film plaisant tout du long et permettent au spectateur de s’y rapporter. Le directeur de la photographie, Andaç Şahan, joue joliment des lumières naturelles et le montage d’Evren Luş est simple et souple, par moments inventif. Quant à la musique, qui mélange les mélodies teintées de mélancolie qu’a composées pour le film Ahmet Kenan Bilgiç et des airs folkloriques turcs ainsi que de la variété locale (qui ont une fonction diégétique), elle crée une ambiance dynamique. Ainsi, les deux heures que dure le film sont agréables, bien que les composantes dramatiques du récit ne soient pas pleinement exploitées.

Butterflies a été produit par Karaçelik Film, qui se charge également des ventes internationales du film. En Turquie, il sera distribué par Chantier Films.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy