email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BOX OFFICE Slovaquie

Une nouvelle année record dans les cinémas slovaques

par 

- L'année dernière a été la plus réussie jusqu'ici pour les productions nationales

Une nouvelle année record dans les cinémas slovaques
All or Nothing de Mara Ferencová

Le cinéma slovaque a encore monté la barre d'un cran dans les salles en 2017 (lire l'article). Les films de genre, comme All or Nothing de Mara FerencováThe Line [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Andrey Yermak
interview : Peter Bebjak
fiche film
]
 de Peter BebjakKidnapping [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Marianna Čengel Solčanská et Cuky Luky Film [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Karel Janák ont contribué à porter la fréquentation à des niveaux sans précédent, établissant un nouveau record depuis l'autonomie de la République slovaque (c'est-à-dire depuis 1993). Le nombre total des entrées a atteint 6 692 871, ce qui représente une hausse de 18,1% par rapport à l'année dernière, qui était déjà une année record (lire l'article). Au box-office, les recettes ont grimpé de 19% pour atteindre 34,5 millions d'euros (pour 191 773 séances en tout). 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
LIM Internal

Comme de coutume, le Top 10 réunit une belle part de superproductions américaines, et le cinéma jeunesse y est dominant. Cependant, un grand changement est intervenu : la proportion de productions nationales au classement a augmenté pour atteindre la moitié des titres. Le film le plus populaire de l'année est l'adaptation slovaco-tchèque de best-seller pour jeunes filles All or Nothing (340 535 spectateurs), suivi par le thriller The Line (329 349) puis le film d'animation américain Moi, moche et méchant 3 (296 178). La quatrième place revient au thriller slovaque Kidnapping, inspiré d'une controverse politique locale (278 763), et la cinquième à un autre dessin animé d'Outre-Atlantique, Baby Boss (195 362). 

All or NothingThe LineKidnapping et la comédie Cuky Luky Film (adapté d'une émission de sketches de la télévision) ont par ailleurs intégré le Top 10 slovaque depuis l'autonomie (qui couvre la période 1993-2017), toujours dominé par le drame en costumes Bathory [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
  de Juraj Jakubisko (432 300 entrées en 2008). Respectivement, ces quatre films sont en troisième, quatrième, cinquième et huitième position dudit classement. En termes de recettes, The Line est devenu le film slovaque le mieux rétribué, avec 1 749 425 euros de recettes, suivi par le plus populaire de l'année, All or Nothing, avec 1 734 924 euros, des sommes vertigineuses récemment réservées aux blockbusters américains, comme Avatar (2 185 000 euros) et Moi, moche et méchant (1 880 000).

Les films slovaques sortis l'année dernière ont séduit 1 414 132 spectateurs, réalisant 21,13% de part de marché. Filthy [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Tereza Nvotová
fiche film
]
, un premier long-métrage d'auteur par Tereza Nvotová qui a récemment été couronné aux Prix de la critique tchèque (lire l'article), a été vu par 50 564 spectateurs, ce qui en fait la coproduction minoritaire slovaque la plus vue de l'année, tandis que le documentaire le plus populaire de 2017 a été le deuxième long-métrage de Nvotová, The Lust for Power [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, un portrait de politicien compromis (directement liés aux événements dépeints dans Kidnapping) qui a été vu par 15 621 spectateurs.

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.