email print share on facebook share on twitter share on google+

CANNES 2018

La Croisette en ligne de mire

par 

- Favoris, outsiders, probables, possibles : quelques pistes dans la vaste nébuleuse des prétendants au 71e Festival de Cannes (du 8 au 19 mai)

La Croisette en ligne de mire
(g-d) Nuri Bilge Ceylan, Paolo Sorrentino, Mike Leigh, Asghar Farhadi, László Nemes, Jacques Audiard, Olivier Assayas, Alice Rohrwacher et Mia Hansen-Løve

Alors que le 68e Festival de Berlin entre dans sa dernière ligne droite, tous les professionnels de l'industrie cinématographique mondiale ont désormais les yeux tournés vers l’événement roi du 7e art international : le 71e Festival de Cannes (du 8 au 19 mai). Comme toujours, les hypothèses vont très bon train sur la sélection que dévoilera en avril le délégué général Thierry Frémaux, mais on peut d’ores et déjà dire que l’édition 2018 a sur le papier des contours étincelants, rendant d’autant plus excitante la quête de la Palme d'Or 2018 (qui sera décernée par un jury présidé par l’actrice australienne Cate Blanchett - lire la news). 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Parmi les titres les plus espérés se distinguent Le poirier sauvage [+lire aussi :
critique
fiche film
]
 du Turc Nuri Bilge Ceylan, Loro [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l’Italien Paolo Sorrentino, Peterloo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Mike Leigh
fiche film
]
de l’Anglais Mike Leigh, Todos lo saben [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de l’Iranien Asghar Farhadi, Ma vie avec John F. Donovan du Canadien Xavier Dolan, Ash is Purest White [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Chinois Jia Zhangke, Sunset [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : László Nemes
fiche film
]
du Hongrois László Nemes, The Favourite [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Grec Yorgos Lanthimos, Donbass [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sergei Loznitsa
fiche film
]
de l’Ukrainien Sergei Loznitsa (dont le tournage est terminé), Nuestro tiempo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Carlos Reygadas
fiche film
]
du Mexicain Carlos Reygadas, Les frères Sisters [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jacques Audiard
fiche film
]
 du Français Jacques Audiard et E-Book [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Olivier Assayas
fiche film
]
 de son compatriote Olivier Assayas, Burning du Sud-Coréen Lee Chang Dong, Vision [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de la Japonaise Naomi Kawase et Shoplifters du Japonais Hirokazu Kore-eda.

Les prétendants italiens de qualité supérieure se distinguent cette année par leur nombre avec également Lazzaro Felice [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alice Rohrwacher
fiche film
]
d’Alice Rohrwacher (qui tourne encore cet hiver…), Dogman [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Matteo Garrone
fiche film
]
de Matteo Garrone et Suspiria [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Luca Guadagnino.

On rêve aussi de voir à Cannes Roma du Mexicain Alfonso Cuarón, Widows [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Steve McQueen
fiche film
]
de l’Anglais Steve McQueen (même si la date annoncée de sortie en novembre laisse assez peu d’espoirs), Cold War [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Pawel Pawlikowski
fiche film
]
du Polonais Pawel Pawlikowski, Le livre d’image [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 du Suisse Jean-Luc Godard et Radegund de l‘Américain Terrence Malick.

Parmi les outsiders pointent La quietud [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de l’Argentin Pablo Trapero, Synonymes de l’Israélien Nadav Lapid, The Little Stranger [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de l’Irlandais Lenny AbrahamsonRoads de l’Allemand Sebastian Schipper, Pájaros de verano [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 du duo colombien Ciro Guerra - Cristina Gallego, Evil Games de l’Autrichien Ulrich Seidl, voire Sisters du Turc Emin Alper (dont le tournage s’est terminé le 1er février).

Du côté asiatique, on évoque aussi entre autres Long Day’s Journey Into Night [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Chinois Bi Gan, Di Jiu Tian Chang de son compatriote Wang Xiaoshuai et L'Homme qui venait de la mer [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 du Japonais Koji Fukada, sans oublier un autre long chinois encore sans titre de Lou Ye.

Pour diverses raisons extra-sportives, on peut se demander si l’équipe cannoise aura envie de plonger dans d’éventuelles polémiques avec The House That Jack Built [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Lars von Trier
fiche film
]
 du Danois Lars von Trier et avec la suite de Mektoub, My Love : Canto Uno [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Abdellatif Kechiche, deux cinéastes dont le talent artistique est pourtant très largement au niveau des grandes exigences de la compétition.

Le cinéma européen pourrait aussi miser sur Quién te cantará [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Carlos Vermut
fiche film
]
de l’Espagnol Carlos Vermut et Petra [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jaime Rosales
fiche film
]
de son compatriote Jaime Rosales, I Do Not Care if We Go Down in History as Barbarians [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Roumain Radu Jude et Alice T. [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Radu Muntean
fiche film
]
de son compatriote Radu Muntean, Continuer [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Joachim Lafosse
fiche film
]
 du Belge Joachim Lafosse et Duelles [+lire aussi :
critique
interview : Olivier Masset-Depasse
fiche film
]
de son compatriote Olivier Masset –Depasse, The Souvenir: Part 1 del’Anglaise Joanna Hogg, Angelo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Markus Schleinzer
fiche film
]
de l’Autrichien Markus Schleinzer, Goliath du Suédois Peter Grönlund, Winter Flies [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Olmo Omerzu
fiche film
]
du Slovène Olmo Omerzu, Woman at War [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Benedikt Erlingsson
interview : Benedikt Erlingsson
fiche film
]
de l’Islandais Benedikt Erlingsson, Sister de la Bulgare Svetla Tsotsorkova, History of Love [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sonja Prosenc
fiche film
]
de la Slovène Sonja Prosenc et les films russes Jumpman [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ivan I. Tverdovsky
fiche film
]
d’Ivan Tverdovsky, L’été [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ilya Stewart
fiche film
]
de Kirill Serebrennikov et The Factory [+lire aussi :
critique
fiche film
]
 de Yuri Bykov. Et pour le reste du monde, on peut mentionner entre autres (la liste est longue) Domingo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Clara Linhart, Fellipe Bar…
fiche film
]
du duo brésilien Fellipe Barbosa - Clara Linhart, Qui a tué Lady Winsley ? de l’Irakien kurde Hiner Saleem, Monos du Colombien-Equatorien Alejandro Landes, ou encore Tremors du Guatémaltèque Jayro Bustamante.

Du côté français, au delà de Audiard et Assayas, les titres le plus “buzzés“ sont Un peuple et son roi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Pierre Schoeller
fiche film
]
 de Pierre Schoeller, High Life [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Claire Denis
fiche film
]
de Claire Denis, Maya [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Mia Hansen-Løve, Un autre monde [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Stéphane Brizé
fiche film
]
 de Stéphane Brizé, Amin [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Philippe Faucon
fiche film
]
de Philippe Faucon et Les estivants [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Valeria Bruni Tedeschi
fiche film
]
 de Valeria Bruni Tedeschi. Une sévère bousculade au portillon est à prévoir puisqu’il faut également mentionner la version cinéma de Coin-coin et les Z’inhumains [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Bruno Dumont, Territoires [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : David Oelhoffen
fiche film
]
 de David Oelhoffen, Nos vies formidables de Fabienne Godet, Les confins du monde [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Guillaume Nicloux
fiche film
]
 de Guillaume Nicloux, Les Filles du Soleil [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Eva Husson
fiche film
]
d’Eva Husson, Paul Sanchez est revenu ! [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de Patricia Mazuy, Mademoiselle de Joncquières [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Emmanuel Mouret
fiche film
]
d’Emmanuel Mouret, La Dernière folie de Claire Darling de Julie Bertuccelli, Un amour impossible [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de Catherine Corsini, I Feel Good [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du duo Benoît Delépine - Gustave Kervern ou encore Plaire, aimer et courir vite [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Christophe Honoré
fiche film
]
 de Christophe Honoré. Le tout sans oublier notamment Un couteau dans le coeur [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Yann Gonzalez
fiche film
]
 de Yann Gonzalez, Amanda [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Mikhaël Hers
fiche film
]
de Mikhaël Hers, Au poste [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de Quentin Dupieux, Les fauves (Savage) de Vincent Mariette, Le monde est à toi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Romain Gavras
fiche film
]
de Romain Gavras et C’est ça l’amour [+lire aussi :
critique
interview : Claire Burger
fiche film
]
de Claire Burger.

Pour les premiers longs, il faut signaler Mon tissu préféré [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de la Syrienne Gaya Jiji, Passed by Censor du Turc Serhat Karaaslan, Girl [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Lukas Dhont
fiche film
]
du Belge Lukas Dhont, Outside du Tchèque Michal Hogenauer, Thou Shalt Not Kill [+lire aussi :
critique
fiche film
]
du duo roumain Gabi Virgina Sarga - Catalin Rotaru, By a Sharp Knife du Slovaque Teodor Kuhn et les titres français Jessica Forever [+lire aussi :
critique
fiche film
]
du duo Jonathan Vinet - Caroline Poggi, Une jeunesse dorée d’Eva Ionesco, Marche ou crève [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Margaux Bonhomme, L’Ordre des médecins [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de David Roux et Joueurs [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Marie Monge
fiche film
]
 de Marie Monge.

Le cinéma d’animation pourrait viser la Croisette avec Dilili à Paris [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 du Français Michel Ocelot, Funan [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de son compatriote Denis Do, Another Day of Life [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Raul de la Fuente
fiche film
]
du duo mexicano-polonais Raúl de La Fuente - Damian Nenow, et The Tower [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Mats Grorud
fiche film
]
du Norvégien Mats Grorud.

Enfin au rayon des attractions hors compétition, Solo : A Star Wars Story de Ron Howard, Ocean’s 8 de Gary Ross, Sicario: La guerre des cartels [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Stefano Sollima et L’Homme qui tua Don Quichotte [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Terry Gilliam
fiche film
]
 de Terry Gilliam paraissent des candidats idéals.

Rendez-vous au printemps pour découvrir l’identité des heureux élus cannois.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.