email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION Espagne

Pedro Almodovar va tourner Douleur et gloire cet été

par 

- Le cinéaste espagnol retouvera pour ce film trois de ses acteurs préférés : Penelope Cruz, Julieta Serrano et Antonio Banderas, accompagnés d'Asier Etxeandía

Pedro Almodovar va tourner Douleur et gloire cet été
Le réalisateur Pedro Almodóvar (© El Deseo/Nico Bustos)

Il y a quelques jours, quand Manuela Carmena, maire de Madrid, a nommé fils adoptifs de la Ville le chanteur andalou Raphael (sur les écrans récemment dans Mi gran noche [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, d'Alex de la Iglesia) et le cinéaste originaire de la Manche Pedro Almodovar, ce dernier en a profité pour annoncer qu'il tournerait son prochain film cet été, dans la capitale espagnole. Comme toujours dès que le réalisateur de Femmes au bord de la crise de nerfs prépare un projet, celui-ci est immédiatement devenu un phénomène médiatique. Hier, sa société de production, El Deseo, a confirmé qu'effectivement, le cinéaste deux fois oscarisé (pour Parle avec elle [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et Tout sur ma mère) retournerait derrière la caméra en juillet pour faire son 21e film : Douleur et gloire [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Antonio Banderas
Q&A : Pedro Almodóvar
fiche film
]
, avec ses acteurs fétiches, Penelope Cruz, Julieta Serrano et Antonio Banderas, ainsi que le Basque Asier Etxeandía.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Le même communiqué révèle que le film, scénarisé par Almodovar lui-même, aborde la difficulté qu'il y a à séparer la création (cinématographique ou théâtrale) de sa vie. Selon les mots du réalisateur de Julieta [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Pedro Almodovar
fiche film
]
, le projet dépeint “une série de rencontres, certaines physiques et d'autres remémorées, des décennies plus tard, que fait un réalisateur au crépuscule de sa vie : ses premiers amours, ses amours suivants, sa mère, la mortalité, un acteur avec lequel il a travaillé, les années 60 et 80, l'actualité et le vide, un vide incommensurable devant l'impossibilité de continuer à tourner des films". Ainsi, comme dans La Loi du désir et La Mauvaise Éducation [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, le personnage principal est un cinéaste et le récit semble contenir des éléments autobiographiques, chose qu'on détectait déjà dans des films comme Volver [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Agustín Almodóvar
interview : Carmen Maura
interview : Pedro Almodóvar
interview : Pénélope Cruz
fiche film
]
et La flor de mi secreto.

Pour Penelope Cruz, ce projet va marquer sa sixième collaboration avec le metteur en scène ; pour Antonio Banderas, ce sera la septième. La dernière fois que les deux comédiens ont joué devant la caméra d'Almodovar, c'était pour de brèves apparitions dans Les Amants Passagers [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
. De son côté, Asier Etxeandía (Bilbao, 1975), récemment vu dans le rôle d'un transsexuel dans La puerta abierta [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, a tenu un tout petit rôle de serveur aveugle dans Les Étreintes brisées [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Pedro Almodóvar
fiche film
]
, qui a été coupé au montage. Quant à l'actrice aguerrie Julieta Serrano (Barcelone, 1933), toujours géniale, elle est intervenue brièvement (habillée en Scarlett O’Hara) dans le premier film d'Almodovar, Pepi, Luci, Bom et les autres filles du quartier, puis elle l'a retrouvé pour jouer la mère supérieure d'un couvent dans Dans les ténèbres, suivi de Matador, Attache-moi et Femmes au bord..., où jouait aussi Antonio Banderas.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'espagnol)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy