email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2018 Marché

Fugue en fer de lance pour Alpha Violet

par 

- La société française vendra à Cannes le second long de la Polonaise Agnieszka Smoczyńska, en compétition à la Semaine de la Critique

Fugue en fer de lance pour Alpha Violet
Fugue d'Agnieszka Smoczyńska

La Semaine de la Critique réussit décidemment à la société parisienne de ventes internationales Alpha Violet qui pourra de nouveau compter au Marché du Film du 71e Festival de Cannes (du 8 au 19 mai) sur un titre retenu en compétition par la section parallèle. Fugue [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Agnieszka Smoczyńska
fiche film
]
de la Polonaise Agnieszka Smoczyńska est en effet le 4e long métrage du line-up Alpha Violet qui fera sa première mondiale à l’Espace Miramar après Ici et là-bas [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Pedro Hernández
fiche film
]
en 2012, The Tribe [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
en 2014 et L’Oiseau d’or [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
en 2016.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

"Nous avons acheté Fugue sur scénario" raconte Virginie Devesa qui pilote Alpha Violet avec Keiko Funato. "Keiko a rencontré la réalisatrice et sa productrice à Sofia et a été subjuguée par The Lure [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Agnieszka Smoczyńska
fiche film
]
, le premier long métrage d’Agnieszka Smoczyńska qui gagné le prix spécial en 2016 au Festival de Sundance. Fugue est un film qui parle vraiment de la condition de la femme, de son indépendance. La réalisatrice est partie du constat que la condition de la femme est souvent résumée au fait qu’elle peut concevoir un enfant. A-t-elle le choix ? Peut-elle échapper à ce rôle qu’on lui assigne ?"

Ecrit par Gabriela Muskała (qui figure également au casting du film aux côtés notamment de Łukasz Simlat, Małgorzata Buczkowska, Piotr Skiba, Halina Rasiakówna et Zbigniew Waleryś), le scénario de Fugue est centré sur Alicja qui a perdu la mémoire et qui ignore comment elle en est arrivée là. En deux ans, elle parvient à se reconstruire : changée, indépendante, loin de chez elle. Elle ne souhaite pas se remémorer le passé. Alors, quand sa famille la retrouve, elle est contrainte d’endosser le rôle de mère, de fille et de femme, entourée de personnes qui semblent être de parfaits étrangers. Que reste-t-il lorsqu’on oublie que l’on a aimé quelqu’un ? Est-ce nécessaire de se souvenir du sentiment amoureux pour être heureux ? 

Produit par Agnieszka Kurzydło pour la société polonaise MD4 avec les Tchèques d’Axman Production (Karla Stojáková) et les Suédois de Common Ground Pictures (Jonas Kellagher), Fugue a été coproduit par le Mazovia Warsaw Film Fund (Anna Spisz), par Odra-Film et Film I Väst.

Sur la Croisette, au Marché du Film, Alpha Violet (sur la lancée de très bonnes affaires réalisées à Berlin avec Dovlatov [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Milan Maric
fiche film
]
) misera également sur deux films en post-production : le premier long bulgare Irina [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Martina Apostolova
fiche film
]
 de Nadejda Koseva (primée à Sundance avec l’un de ses courts métrages) et la coproduction mexico-américaine The Chambermaid (La camarista) de Lila Avilés.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy