email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION Europe

Netflix présente ses prochaines séries européennes et finance un film italien

par 

- Parmi les 55 nouvelles productions non-américaines annoncées : les séries La Casa de Papel, The Wave, Luna Nera et le film Rimetti a noi i nostri debiti d'Antonio Morabito

Netflix présente ses prochaines séries européennes et finance un film italien
Rimetti a noi i nostri debiti d'Antonio Morabito

Rimetti a noi i nostri debiti d'Antonio Morabito, le premier film original italien produit par Netflix, ira directement en ligne à partir du 4 mai, sans passer par les salles, comme l'a annoncé hier à Rome Reed Hastings, le DG de Netflix, en présentant la prochaine saison du portail de streaming à la presse européenne. 55 nouvelles production européennes, moyen-orientales et africaines sont prévues, ce qui va porte les investissements de l'entreprise en dehors des États-Unis à un montant qui dépasse, pour la première fois, celui dédié aux productions américaines, l'idée étant de ne pas tout miser sur les productions d'origine anglo-saxonne mais de s'ouvrir à d'autres réalités et de s'adapter aux cultures locales. Netflix atteint à présent 125 millions d'abonnés (7,4 millions en plus entre janvier et mars), ce qui représente 3,7 milliards de dollars de revenus. “Nous travaillons avec d'autres partenaires européens, a rappelé Hastings, de manière à ce que nos clients puissent voir les programmes Netflix dans un même paquet. Ce qui est le plus enthousiasmant, c'est le partage des contenus".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Du côté italien, la grande nouveauté, c'est le lancement du film de Morabito, une histoire de recouvreur de dettes et de débiteur passant de victime à bourreau interprétée par Claudio Santamaria et Marco Giallini. Le public va aussi découvrir : Luna Nera, une série originale produite par Fandango sur un groupe de femmes accusées de sorcellerie dans l'Italie du XVIIe siècle, ainsi que la série originale Baby, réalisée par Andrea De Sica et Anna Negri à partir de faits réels, qui se penche sur la prostitution des mineurs dans le quartier Parioli de Rome. La deuxième saison de Suburra va bientôt entrer en production, de même que la série documentaire First Team: Juventus et l'adaptation de Winx Club en récit filmé.

L'Allemagne prépare The Wave, une série inspirée du film remarqué La Vague [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Dennis Gansel (2008), dont l'action se situe dix ans après le film. La série fantastique française Mortel va réconter l'histoire d'un groupe d'adolescents réunis par à une force diabolique. Le Royaume-Uni va proposer la fiction en six parties The English Game, sur l'invention du football, la comédie Turn up Charlie, où Idris Elba se retrouver à jouer les babysitters, et le récit surnaturel The Innocents, avec Guy Pearce. La saison 5 de Black Mirror est également en production –  "Attendez-vous à de nouvelles idées et de nouveaux genres, toujours abordés de manière courageuse", ont assuré ses créateurs, Charlie Brooker et Annabel Jones. La saison 3 de la série espagnole La Casa de Papel, la série dans une autre langue que l'anglais la plus populaire de la plateforme, sera prête pour 2019. 

Des documentaires sont également en préparation, notamment les projets français 13 novembre: fluctuat nec mergitur des frères Jules et Gédéon Naudet, sur les attaques de novembre 2015 (en trois parties, disponible sur Netflix à partir du 1er juin), Soupçons du documentariste oscarisé Jean-Xavier de Lestrade (sur le romancier Michael Petersen, accusé d'avoir tué sa femme) et une série documentaire encore sans titre sur l'affaire du petit Grégory.

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.