email print share on facebook share on twitter share on google+

NIFFF 2018 Prix

Gaspar Noé gagne le Prix H.R. Giger “Narcisse” à Neuchâtel

par 

- Le réalisateur français Gaspar Noé, toujours provocateur, a convaincu le jury de la compétition internationale de l'événement suisse, présidé par David Cronenberg, avec Climax

Gaspar Noé gagne le Prix H.R. Giger “Narcisse” à Neuchâtel
Climax de Gaspar Noé

Avec 44 000 spectateurs en neuf jours, le Festival international du film fantastique de Neuchâtel conclut sur un bilan positif une 18e édition plus dynamique et innovante que jamais. Le public est venu nombreux, confirmant son intérêt pour un genre qui a encore plus d'un tour dans son sac. 

La compétition internationale a proposé, cette année encore, un panorama hétéroclite et original rassemblant le meilleur du cinéma de genre, du film d'horreur de l'année, Hereditary de l'Américain Ari Aster, jusqu'à l'étouffant Cutterhead [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Rasmus Kloster Bro
fiche film
]
de Rasmus Kloster Bro et l'adaptation du mythique manga Kasane – Beauty and Fate de Satô Yûichi (qui a remporté le Prix RTS du public pour les compétitions internationale et asiatique), jusqu'au grand vainqueur de l'année : l'insoutenable Climax [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Gaspar Noé.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ce film, qui est arrivé porté par la controverse cannoise (où il a été présenté à la Quinzaine des Réalisateurs, raflant le Prix Art Cinema), a su séduire un jury international exigeant présidé par le cinéaste culte David Cronenberg qui comprenait également sa collègue suisse Stéphanie Argerich, la productrice danoise Lene Børglum, la réalisatrice sud-africaine Nosipho Dumisa et le dessinateur néo-zélandais Chris Stapp. La violence et la sexualité qui scandent le film ont pu en gêner certains à Cannes, mais elles n'ont pas fait peur au public de Neuchâtel. Le film est reparti avec le Prix H.R. Giger "Narcisse" ainsi que le Méliès d'argent du meilleur long-métrage fantastique européen. Climax est de fait automatiquement nominé pour le Méliès d’or, qui sera remis en octobre prochain au Festival de Sitges par la Fédération des festivals du film fantastique européens (EFFFF).

Le raffiné et piquant Piercing, du jeune Américain Nicolas Pesce, adapté d'un récit de Murakami Ryū, a recu le Prix de la critique internationale et le Prix Imagine The Future pour ses décors (compétition internationale).

Le Méliès d’argent du meilleur court-métrage fantastique européen, qui comporte aussi une nomination au Méliès d’or, est allé à la Suisse Pauline Jeanbourquin pour Crepuscule, produit par l’École cantonale d’Art de Lausanne, département cinéma, Nouvelle Tribu.

David Cronenberg a donné une masterclasse et les festivaliers ont également pu rencontrer Ari Aster, Gaspar Noé, le tandem russe Timur Bekmambetov-Olga Kharina, l’actrice islandaise Halldóra Geirhardsdóttir (qui tient le rôle principal de Woman at War [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Benedikt Erlingsson
interview : Benedikt Erlingsson
fiche film
]
de Benedikt Erlingsson). 

Palmarès complet du Festival du film fantastique de Neuchâtel 2018 :

Compétition internationale

Prix H.R. Giger "Narcisse" du meilleur film
Climax [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
Gaspar Noé (France) 

Méliès d’argent du meilleur long-métrage fantastique européen
Climax – Gaspar Noé

Prix de la critique internationale
Piercing – Nicolas Pesce (États-Unis) 

Prix Imagine The Future des meilleurs décors
Alan Lampert - Piercing

Prix de la jeunesse Denis-De-Rougemont
Under The Silver Lake – David Robert Mitchell (États-Unis) 

Compétition asiatique 

Prix du meilleur film asiatique  
Bad Genius – Nattawut Poonpiriya (Thaïlande) 

Autres prix 

Prix RTS du public (compétition internationale et asiatique)
Kasane – Satô Yûichi (Japon)

Prix H.R. Giger "Narcisse" du meilleur court-métrage suisse
Crepuscule – Pauline Jeanbourquin (Suisse)

Méliès d’argent du meilleur court-métrage fantastique européen
Crépuscule – Pauline Jeanbourquin 

Prix Taurus Studio de l'innovation (compétition courts-métrages suisses)
Das Mädchen im Schnee – Dennis Ledergerber (Suisse)

Prix Outside the Box
Cómprame un revólver – Julio Hernandez Cordon (Mexique/Colombie)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.