email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VENISE 2018 Horizons

Sulla mia pelle d'Alessio Cremonini en ouverture de la section Orizzonti

par 

- La section compétitive de la Mostra dédiée aux nouvelles tendances du cinéma mondial s'ouvrira sur la projection de ce film abordant l'affaire Stefano Cucchi. En tout, la sélection comprend 19 films

Sulla mia pelle d'Alessio Cremonini en ouverture de la section Orizzonti
Sulla mia pelle d'Alessio Cremonini

“C'est un film très spécial, soutenu par une interprétation incroyable" : c'est ainsi que le directeur de la Mostra de Venise, Alberto Barbera, a présenté aujourd'hui à Rome le film d'ouverture de la section Orizzonti, la "deuxième compétition" de la Mostra, dont la 75e édition, qui s'annonce très riche, aura lieu du 29 août au 8 septembre prochain (lire la news). Le long-métrage en question, Sulla mia pelle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d'Alessio Cremonini, aborde l'affaire Stefano Cucchi, un jeune Romain de trente ans mort en octobre 2009 dans des circonstances mystérieuses, pendant qu'il était en détention provisoire à la prison de Regina Coeli, ici interprété par Alessandro Borghi.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

En tout, la section dédiée aux nouvelles tendances du cinéma mondial comprend dix-neuf films. Ils seront départagés par un jury présidé par la réalisatrice grecque Athina Tsangari qui comprend également son collègue américain Michael Almereyda, l’actrice iranienne Fatemeh Motamed-Aria, le critique français Frédéric Bonnaud, le scénariste égyptien Mohamed Hefzy, la réalisatrice canadienne Alison Mclean et l'Italien Andrea Pallaoro, metteur en scène également. Parmi les films sélectionnés figurent deux productions transalpines qui sont toutes deux des premiers films : Un giorno all’improvviso [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Ciro D’Emilio (“un petit film qui risque de passer inaperçu mais qui, comme Manuel [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
l'année dernière, pourrait bien devenir un petit phénomène. À ne pas sous-estimer", assure Barbera) et La Profezia dell’armadillo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d'Emanuele Scaringi, adapté du roman graphique de Michele Rech, dit Zerocalcare.

Le cinéma français sera représenté par deux premiers longs, par Mikhaël Hers (Amanda [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Mikhaël Hers
fiche film
]
) et Sarah Marx (L’Enkas [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sarah Marx
fiche film
]
). Le reste de la sélection couvre le monde entier, mais à travers des films à participation européenne, comme La noche de 12 años [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alvaro Brechner
fiche film
]
, troisième film de l’Uruguayen Alvaro Brechner (Espagne/Argentine/France), le premier film autobiographique Deslembro [+lire aussi :
critique
fiche film
]
Flavia Castro (Brésil/France/Qatar), The River [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Emir Baigazin
fiche film
]
du Kazakh Emir Baigazin, coproduit avec la Pologne et la Norvège, ainsi que Stripped [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Yaron Shani
fiche film
]
de l'Isréalien Yaron Shani, un titre coproduit avec l'Allemagne qui est le premier chapitre d'une trilogie qui révèle, selon Barbera, “un grand talent de la mise en scène”, ou encore le troisième film du Palestinien Sameh Zoabi, Tel Aviv on Fire [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sameh Zoabi
fiche film
]
, une comédie satirique sur les conflits culturels entre Isréaliens et Palestiniens qui a réuni les efforts du Luxembourg, de la France, d'Israël et de la Belgique.

Tous les films de la section Orizzonti 2018 :

Sulla mia pelle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Alessio Cremonini (Italie), film d'ouverture
Diable de Mer [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Phuttiphong Aroonpheng (Thaïlande/France/Chine)
Soni - Ivan Ayr (Inde)
The River [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Emir Baigazin
fiche film
]
- Emir Baigazin (Kazakhstan/Pologne/Norvège)
La noche de 12 años [+lire aussi :
critique
fiche film
]
- Alvaro Brechner (Espagne/Argentine/France)
Deslembro [+lire aussi :
critique
fiche film
]
- Flavia Castro (Brésil/France/Qatar)
The Announcement [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Mahmut Fazıl Coşkun
fiche film
]
- Mahmut Fazil Coşkun (Turquie/Bulgarie)
Un giorno all’improvviso [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Ciro D’Emilio (Italie)
Charlie Says - Mary Harron (États-Unis)
Amanda [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Mikhaël Hers
fiche film
]
- Mikhaël Hers (France)
Le Jour où j'ai perdu mon ombre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Soudade Kaadan
fiche film
]
 - Soudade Kaadan (Syrie/Liban/France/Qatar)
L’Enkas [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sarah Marx
fiche film
]
- Sarah Marx (France)
The Man Who Surprised Everyone [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Natasha Merkulova et Aleksey Chupov (Russie/Estonie/France)
Memories of My Body - Garin Nugroho (Indonésie/Australie)
As I Lay Dying - Mostafa Sayyari (Iran)
La Profezia dell’armadillo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Emanuele Scaringi (Italie)
Stripped [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Yaron Shani
fiche film
]
- Yaron Shani (Israël/Allemagne)
Jinpa - Pema Tseden (Chine)
Tel Aviv on Fire [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sameh Zoabi
fiche film
]
- Sameh Zoabi (Luxembourg/France/Israël/Belgique)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.