email print share on facebook share on twitter share on google+

LOCARNO 2018 Semaine de la critique

Critique : #Female Pleasure

par 

- LOCARNO 2018 : La Suisse Barbara Miller présente à la Semaine de la critique de Locarno son nouveau documentaire

Critique : #Female Pleasure

Après le documentaire Forbidden Voices (2012), lauréat du Prix Amnesty International au Festival de San Sebastian, Barbara Miller aborde de nouveau dans son nouveau travail, #Female Pleasure [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, projeté en avant-première mondiale à la Semaine de la critique de Locarno, l'absurdité d'un univers patriarcal dont les femmes sont tristement exclues.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le documentaire #Female Pleasure parle de sexualité au XXIe siècle du point de vue des femmes. Barbara Miller décrit le plaisir comme un droit universel, brisant une structure patriarcale millénaire suffocante qui incite à croire qu'il est réservé aux hommes. 

La réalisatrice suisse filme avec respect et une dose salutaire d'humour le parcours de cinq femmes courageuses qui ont décidé de se rebeller contre une société qui voulait les écraser. Leur arme est la sexualité, vécue librement, dans la joie et le respect. Bien qu'elles vivent dans des lieux très différents, ces cinq héroïnes modernes sont unies par une volonté commune : (re)prendre leur vie en main.

Les sociétés où elles ont vécu, imprisonnées par les dogmes religieux et les stéréotypes machistes qui considèrent les femmes comme de purs objets sexuels ou des instruments voués à la procréation, les ont automatiquement poussées dans l'anonymat le plus total. Cet anéantissement de leur individualité a été vécu comme une violence, imposée de manière cruelle par une société pour laquelle elles ne comptent absolument pas. Animées par un sentiment de révolte cuisant, les héroïnes de #Female Pleasure font face à leurs geoliers en tournant vers eux un miroir qui reflète l'absurdité de leur mécanisme interne.

Ce combat fructueux leur permet d'affirmer, enfin leur sexualité trop longtemps suffoquée. #Female Pleasure confronte le spectateur aux horreurs que trop de femmes doivent supporter au nom d'une société patriarcale qui ne voit leurs corps que comme un incubateur humain. Dans le documentaire de Barbara Miller, les femmes ont le droit de choisir comment elles vivent leur vie en reprenant le contrôle de leur corps et leurs émotions, un corps qui n'est plus vécu exclusivement comme une enveloppe mais aussi comme un réceptacle d'émotions, un vecteur de plaisir et de fierté. À travers son documentaire, Miller crée un puzzle de vies qui s'encastrent presque par miracle. La souffrance des cinq héroïnes de #Female Pleasure s'y transforme, grâce à son regard fort et courageux.

Ce que le documentaire semble vouloir nous dire est qu'il n'est jamais trop tard pour affirmer son droit d'exister. Les femmes peuvent et doivent proclamer leur sexualité, conçue non plus comme un devoir mais comme un plaisir. Une sexualité qui devient une arme pour lutter contre un patriarcat-prison aux conséquences grotesques.

#Female Pleasure a été produit par Mons Veneris Films, Das Kollektiv für audiovisuelle Werke et Indi film, en coproduction avec SRFRTSRSIARTE et Teleclub. Les ventes internationales du film sont assurées par CAT&Docs.

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.