email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VENISE 2018 Giornate degli Autori

Critique : Ricordi?

par 

- VENISE 2018 : Valerio Mieli explore les mécanismes de la mémoire à travers les souvenirs très différents de ses deux personnages principaux et relate une histoire d’amour subtile et passionnée

Critique : Ricordi?
Linda Caridi et Luca Marinelli dans Ricordi?

Neuf longues années après son premier film, Dix hivers à Venise [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Michele Riondino - acteur
interview : Valerio Mieli
fiche film
]
, Valerio Mieli revient derrière la caméra et à la Mostra de Venise avec Ricordi? [+lire aussi :
bande-annonce
making of
interview : Valerio Mieli
fiche film
]
, en compétition à la 15e édition des Giornate degli Autori. Le film, accueilli avec enthousiasme par le public lors de sa projection officielle, raconte, à travers les souvenirs de deux personnages, "Lui" (Luca Marinelli, qu’on a vu récemment dans le rôle de Fabrizio De André) et "Elle" (Linda Caridi, l'actrice principale d’Antonia [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Ferdinando Cito Filomarino
fiche film
]
), une longue histoire d’amour, de leur rencontre à leur rupture. Un monologue intérieur de 106 minutes dans lequel images et sentiments s’enchaînent sans aucun ordre temporel. Un film qui entremêle leurs perceptions respectives et explore des souvenirs contradictoires. Un film qui peut, à la lecture du scénario, paraître compliqué mais qui est, en somme, un voyage émotionnel dans la psyché des personnages ainsi que dans la nôtre – tant il est facile de se rapporter au quotidien de ce couple. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
LIM Internal

La nostalgie embellit-elle les choses ? À moins que nous n'ayons été heureux depuis toujours sans le savoir ? C’est la question centrale de ce scénario, que le réalisateur a mis plusieurs années à écrire. Le film décrit plusieurs fragments de vie quotidienne en partant de la rencontre des deux héros au cours d’une soirée, dont l’un et l’autre ont gardé un souvenir pour le moins différent. Pour lui, ce fut une soirée sinistre et triste, pour elle un moment rempli de lumières et de musique. Elle incarne la joie de vivre, n’a que des souvenirs agréables et croque la vie avec enthousiasme. Il est tourmenté, dépassé par les petits traumatismes de son passé, et ne dit que des choses négatives. Ils tombent amoureux, s’installent à l’endroit même où il a grandi avec ses parents. Leur relation se consolide. Et puis, au fil des ans, les rôles s’inversent progressivement : elle change, devient mélancolique et mauvaise. Lui , au contraire, découvre la légèreté, mais il est déjà trop tard. La magie s’en est allée. 

On trouve tout dans Ricordi? : Les images, les couleurs, les émotions, les sons, les odeurs,  jusqu’à un montage titanesque, image par image ou presque, de  Desideria Rayner (Tito e gli alieni [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Paola Randi
fiche film
]
, Salvo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Fabio Grassadonia et Anton…
fiche film
]
). Ricordi? est un film subtil qui dépeint les méandres de la psyché et permet au public d’en comprendre le fonctionnement. Le présent n’est pas filmé, seul l’est le passé : ses souvenirs à lui, ses souvenirs à elle. Et puis il y a ceux de Marco (Giovanni Anzaldo), un ami d’enfance un peu traître de "lui", et ceux de la "fille rousse" (Camilla Diana), objet du désir du héros quand il était petit, dont la présence donne lieu à une scène admirable où on voit combien la réalité est perçue différemment selon les personnes : en effet, cette fille qui a marqué un des meilleurs moments de sa vie se souvient à peine de lui. 

Le film de Valerio Mieli offre une expérience peu banale et courageuse, particulièrement pour le cinéma italien, qui renvoie à l'atmosphère des films de Michel Gondry. Une expérience dont le langage universel et subtil est, selon nous, une réussite, et qui n’aura aucun problème à s’exporter.

Ricordi? est une coproduction de Bibi Film (Italie) et Les Films d'Ici (France) avec le soutien de Rai Cinema. Le Pacte assure la distribution du film à l’étranger.

(Traduit par Karine Breysse)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.