email print share on facebook share on twitter share on google+

TORONTO 2018 Discovery

Critique : The Dig

par 

- TORONTO 2018 : Les frères nord-irlandais Andrew Tohill et Ryan Tohill ont présenté à Toronto leur premier film, une histoire de détective sur la rédemption d'un ancien détenu

Critique : The Dig
Moe Dunford dans The Dig

Après avoir remporté cette année le prix du meilleur irlandais au Festival de Galway, The Dig [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, le premier long-métrage des frères Andrew et Ryan Tohill, a fait son avant-première nord-américaine dans la section Discovery du 43e Festival de Toronto. The Dig est une histoire de rédemption dont le personnage principal est un homme qui a passé les quinze dernières années de sa vie en prison pour homicide. Cependant, ce présumé coupable ne se souvient pas du crime. Il ne se rappelle même rien de cette matinée fatidique. Jusque là, Ronan Callahan (Moe Dunford) était un alcoolique et se saoulait quotidiennement jusqu'à perdre connaissance. Une nuit où il était ivre comme d'habitude, sa petite amie a été vue pour la dernière fois dans un bar avec lui. Le matin suivant, certains témoins du village de Balymena sont convaincus qu'il l'a tuée bien que lui ne se souvienne de rien, pas même de l'endroit où il aurait pu l'enterrer. Quinze ans plus tard, alors qu'il a fini de purger sa peine, le corps n'a toujours pas été retrouvé.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le scénario, écrit par Stuart Drennan, commence au moment où notre héros sort de prison. Le retour de l'assassin dans sa ville natale fait affecte profondément la famille de la victime. Personne n'a vraiment pu surmonter cette mort, notamment le père (Lorcan Cranitch), qui a passé toutes ces dernières années à chercher le cadavre de la jeune fille dans le jardin de Ronan. La rencontre entre les deux hommes, forcément à craindre, survient très tôt, quand le meurtrier supposé revient chez lui et découvre son ancien beau-père en train de creuser le sol de sa propriété. La sœur de la disparue (Emily Taaffe) va aussi jouer un rôle crucial dans ce triangle fait de culpabilité, de mensonges et d'autres énigmes encore sans réponse. 

The Dig est un thriller policier situé dans une Irlande du Nord rurale sinistre. L'autre grand personnage du film, ce sont d'ailleurs les terres humides de Balymena, qui ont dévoré ce qui reste de la disparue. Damer le pion à ces vastes marécages boueux est du reste une mission impossible. Ainsi, le héros va entreprendre une chemin vers la rédemption en aidant son ancien beau-père à retrouver la dépouille de sa fille avec une pelle et une pioche. 

Parallèlement à ce sacrifice physique pour retrouver la victime, le chef de police local (Francis Magee) rouvre le dossier dans le même objectif, sans mesurer le fait que l'enquête va rouvrir des plaies pas encore cicatrisées. On notera que la résolution de l'énigme n'est pas le sujet de The Dig. Ce premier film des frères nord-irlandais suit avant tout le processus d'acceptation du passé par le héros, ainsi que sa bataille contre ses fantômes et son pire ennemi : l'alcoolisme. 

The Dig a été produit par Out Of Orbit. Les ventes internationales du film sont gérées par la société américaine XYZ Films.

(Traduit de l'espagnol)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.