email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FINANCEMENTS France

Zombi Child de Bertrand Bonello pour Arte France Cinéma

par 

- Le prochain film de Lav Diaz et les premiers longs de Vincent Le Port et Chen Bo Yilin seront aussi coproduits par la chaîne franco-allemande

Zombi Child de Bertrand Bonello pour Arte France Cinéma
Le réalisateur Bertrand Bonello

Le quatrième comité de sélection de l'année 2018 d’Arte France Cinéma (piloté par Olivier Père) a choisi de s'engager en coproduction et en préachat sur quatre projets. Parmi eux se distingue Zombi Child [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bertrand Bonello
fiche film
]
de Bertrand Bonello qui sera le 7e long du cinéaste après Le Pornographe (Semaine de la Critique cannoise 2001), Tiresia (compétition à Cannes en 2003), De la guerre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(Quinzaine des réalisateurs 2008), L’Apollonide – Souvenirs de la maison close [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Adèle Haenel
fiche film
]
(compétition à Cannes en 2011), Saint Laurent [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Bertrand Bonello
fiche film
]
(compétition à Cannes en 2014) et Nocturama [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bertrand Bonello
fiche film
]
(en compétition à Toronto et à San Sebastian en 2016). Cette fois,Bonello évoluera à la frontière de l’ethnologie et du fantastique en retraçant le destin du Haïtien Clairvius Narcisse, victime d’un sortilège vaudou qui l’a transformé en zombi. Entremêlant les récits et les époques entre Haïti en 1962 et Paris aujourd’hui, entre Narcisse, une jeune haïtienne de 15 ans et sa tante, prêtresse vaudou, le réalisateur replacera le zombi haïtien, aux origines du genre cinématographique, dans son histoire et sa dimension politique. Le tournage se déroulera en France fin 2018 et en Haïti en janvier 2019. La production est pilotée par My New Pictures et Les Films du Bal.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Arte France Cinéma a également sélectionné 2019 (titre provisoire) du Philippin Lav Diaz (Lion d’Or à Venise en 2016 avec La femme qui est partie, prix Alfred Bauer à Berlin en 2016 pour Berceuse pour un sombre mystère et en compétition en 2018 avec La Saison du diable, Léopard d’Or à Locarno en 2014 avec From What Is Before, en vitrine au Certain Regard cannois en 2013 avec Norte, la fin de l’histoire). Son nouveau film, un thriller politique d’anticipation, dont le scénario a été écrit il y a près de 20 ans, est selon le cinéaste "une sorte de prémonition, d’immédiateté, puisqu’il prévoit l’ascension d’un nouveau despote philippin". La production sera assurée par les Français d’ARP et les Philippins de Sine olivia pilipinas pour un tournage prévu à Taïwan et au Vietnam de fin septembre à fin octobre.

Arte France Cinéma soutiendra aussi le premier long métrage de Vincent Le Port : Bruno Reidal.Déjà appuyé par l’avance sur recettes du CNC (lire la news), le film sera tournédans l’Aveyron et en Corrèze durant l’été et l’hiver 2019. La production est pilotée par Capricci Films et Stank (France).

Un autre projet de premier long a été retenu : Money Boys de Chen Bo Yilin (Chinois immigré en Autriche en 1994 et formé à l’Académie du film de Vienne sous la direction de Michael Haneke). A travers l’expérience de Fei, jeune villageois qui se prostitue dans les grandes villes de Chine pour subvenir aux besoins de sa famille, le film abordera le tabou de l’homosexualité masculine dans la société chinoise, tiraillée entre les valeurs rurales traditionnelles et celles du capitalisme galopant. Le tournage se déroulera en Chine en décembre et en janvier, la production étant assurée par la société française Zorba Production et les Autrichiens de KGP.

Pour mémoire, Arte France Cinéma soutient notamment les prochains films de Céline Sciamma, Mia Hansen-Løve, Arnaud Desplechin, Kleber Mendonça Filho, Miguel Gomes, Marco Bellocchio, Philippe Garrel, Leos Carax, Corneliu Porumboiu, Nadav Lapid, Diao Yi'nan, Cédric Kahn, André Téchiné, Jayro Bustamante, Patricio Guzmán, Mati Diop, Arthur Harari, Benoît Jacquot, Rabah Ameur-Zaïmèche, Nicolas Pariser, Thomas Balmès, Hafsia Herzi, Manele Labidi, Dror Moreh et du duo Rana Kazkaz - Anas Khalaf, ainsi que des films d’animation signés par Florence Miailhe et par la paire Zabou Breitman - Eléa Gobbé-Mevellec.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.