email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

TORONTO 2018 Contemporary World Cinema

Critique : Il vizio della speranza

par 

- TORONTO 2018 : Le Napolitain Edoardo de Angelis a dévoilé à Toronto un drame sur la gestation pour autrui, la prostitution et la traite des êtres humains dans le monde de la Camorra

Critique : Il vizio della speranza
Pina Turco dans Il vizio della speranza

Deux ans après la projection de son film Indivisible [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Edoardo de Angelis
fiche film
]
à Toronto, l'Italien Edoardo de Angelis y revient avec une autre fiction, dans la section Contemporary World Cinema. Il vizio della speranza [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, co-scénarisé par le réalisateur avec Umberto Contarello (La Grande Belleza [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Paolo Sorrentino
fiche film
]
, Silvio et les autres [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Moi et toi [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), est un drame social sur la pauvreté, l'immigration de provenance africaine, la traite des êtres humains et le commerce des mères-porteuses en pays de Camorra.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Il vizio della speranza se passe à Castel Volturno, une plage napolitaine dangereuse, pas du tout touristique, qui a été le décor (au cinéma et dans la vie) d'opérations de narcotrafic, de prostitution, et maintenant également de gestation pour autrui. Ce film atmosphérique, qui évoque le climat malsain proche de la terreur psychologique qu'on trouve également dans Dogman [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Matteo Garrone
fiche film
]
ou L'Étrange Monsieur Peppino de Matteo Garrone, napolitain lui aussi, a pour héroïne Maria (Pina Turco), une femme qui nourrit sa famille en s'occupant de louer les ventres de prostituées pour qu'elles soient mères-porteuses. Tous les jours, Maria transporte en bateau, sur les eaux du Volturno, des victimes de la mafia. Sa mission est d'emmener les femmes ayant atteint leur dernier mois de grossesse dans une barraque crasseuse où elles devront accoucher, sans instruments médicaux ni infirmières pour les aides.

Le film commence avec la disparition d'une des jeunes filles africaines. Comme le veut son rôle dans la mafia locale, Maria, se lance à sa recherche, à pied et dans son bateau de bois, pour la trouver. Cette évasion devient un événement crucial qui va donner à Maria la force de confesser, à sa famille comme à la matriarche qui s'occupe de tout le commerce, un grand secret qui va détruire sa liberté et sa vie : en effet, Maria est aussi enceinte. Il vizio della speranza est un drame bouleversant sur le mythe du bourreau qui se transforme en victime. 

Au rythme de balades napolitaines et de chansons tribales africaines, on suit la tragique histoire d'une femme qui perd sa position de pouvoir (symboliquement masculine) dans la mafia locale. Le cinéaste napolitain traduit la régression de son autorité par une féminisation progressive du personnage. Ainsi, celle qui s'habillait, marchait et se comportait comme un homme au début, va développer un instinct maternel surprenant qui va mettre sa vie en jeu. Il vizio della speranza est un tableau de la condition désolante des femmes dans le monde la Camorra, qui aborde les thèmes de la prostitution, de la traite des êtres humains, de la gestation pour autrui et de la pauvreté dans les municipalités des alentours de Naples. 

Il vizio della speranza a été produit par Tramp LimitedO' Groove et Medusa Film. Les ventes internationales du film sont assurées par True Colours.

(Traduit de l'espagnol)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.