email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France

Boris Lojkine tourne Camille

par 

- Nina Meurisse et Geoffrey Bateman au casting du second long du réalisateur de Hope. Un film piloté par Unité de Production et vendu par Pyramide

Boris Lojkine tourne Camille
Boris Lojkine (droite) sur le tournage de Hope

Révélé à la Semaine de la Critique cannoise en 2014 avec Hope [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Boris Lojkine
fiche film
]
, le cinéaste français Boris Lojkine a de nouveau mis le cap sur l’Afrique, cette fois en République Centrafricaine où il tourne depuis le 5 septembre son second long métrage, Camille [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Boris Lojkine
fiche film
]
, un film inspiré par la disparition tragique en 2014 de la jeune photo-reporter Camille Lepage. Au casting figurent notamment Nina Meurisse (remarquée dans Crawl [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Hervé Lasgouttes
fiche film
]
, Vincent n’a pas d’écailles [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Je suis un soldat [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Laurent Larivière
fiche film
]
, Une vie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Stéphane Brizé
fiche film
]
ou encore Place publique [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) et Geoffrey Bateman (aperçu entre autres dans L’Arnacoeur [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
et récemment en Bossuet dans la série Versailles).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Écrit par Boris Lojkine et Bojina Panayotova (Je vois rouge [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), le scénario démarre le 12 mai 2014, sur une route de Centrafrique, avec une patrouille de l'armée française qui arrête un véhicule suspect. A l'arrière, couchée aux côtés de la dépouille d'un chef rebelle Anti-balaka, le corps d'une jeune femme blanche. Camille avait 26 ans. Depuis deux ans elle vivait en Afrique. Depuis deux ans elle se battait pour se faire une place dans le monde impitoyable du photo- journalisme. Et voilà qu'elle est morte. "Est-ce que je me suis trompée ?" se demande Camille. "Est-ce que j'aurais dû faire d'autres choix ? Vivre autrement ma vie ?"

Produit par Bruno Nahon et Caroline Nataf pour Unité de Production (déjà partenaire du premier long du réalisateur), Camille a été préacheté par Canal+ et Ciné+. Également soutenu par l’avance sur recettes du CNC et la Sofica Indéfilms, le long métrage bénéficiera de sept semaines de tournage en République Centrafricaine et France jusqu’au 14 décembre avec Elin Kirschfink (Nos batailles [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Guillaume Senez
fiche film
]
, Hope, La Belle Vie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jean Denizot
fiche film
]
) à la direction de la photographie. La distribution France et les ventes internationales seront pilotées par Pyramide.

Pour mémoire, Unité de Production vient de dévoiler avec succès Pearl [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Elsa Amiel
fiche film
]
d’Elsa Amiel aux Giornate degli autori de la Mostra de Venise et compte entre autres à son actif récent Razzia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nabil Ayouch
fiche film
]
de Nabil Ayouch et Sparring [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Samuel Jouy.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.