email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CINÉMAMED 2018

Festival du Cinéma Méditerranéen de Bruxelles: cap sur la jeunesse

par 

- Le Med a 18 ans, et met la jeunesse à l’honneur que ce soit dans les thématiques des films programmés, ou en valorisant les premières oeuvres au sein de sa programmation

Festival du Cinéma Méditerranéen de Bruxelles: cap sur la jeunesse
Carmen y Lola d'Arantxa Echevarría

Le Med (Festival du Cinéma Méditerranéen de Bruxelles) fête 18 ans du 30 novembre au 7 décembre et profite d’avoir l’âge de la majorité pour mettre à l’honneur la jeunesse au travers de sa programmation qui donne une fois de plus à voir la diversité de la production cinématographique sur toutes les rives de la Méditerranée.

La compétition long métrage regroupera 8 films, parmi lesquels on épinglera trois premiers longs, Her Job [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nikos Labôt
fiche film
]
, du réalisateur grec Nikos Labôt, sélectionné à Toronto, Smuggling Hendrix [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Marios Piperides
fiche film
]
de Marios Piperides (Chypre) et Sofia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Meryem Benm'Barek
fiche film
]
de Meryem Benm’Barek, sélectionné à Cannes dans la section Un certain regard. On retiendra également Sibel [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Çağla Zencirci and Guillau…
fiche film
]
de Çağla Zencirci & Guillaume Giovanetti, une coproduction entre la France, l’Allemagne, le Luxembourg et la Turquie, présentée à Locarno; et enfin Carmen y Lola [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Arantxa Echevarría
fiche film
]
de la réalisatrice espagnole Arantxa Echevarría, remarqué à la Quinzaine des Réalisateurs, et qui fera également l’ouverture du Festival. Notons qu’un Prix sera remis par un Jury Cineuropa.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

L’autre grande section du Festival, Panorama, propose également une pioche programmation, dont deux premiers films belges seront proposés au public, Pour vivre heureux [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Salima Glamine et Dimitri Linder, fortement remarqué lors du dernier Festival de Namur, et Escapada [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sarah Hirtt
fiche film
]
de Sarah Hirtt. D’autres premiers longs sont au programme de cette section, comme Conséquences [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Darko Štante
fiche film
]
de Darko Štante (Slovénie/Autriche) ; Frères de sang [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Damiano et Fabio D’Innocenzo
fiche film
]
de Damiano & Fabio D’Innocenzo ; Tazzeka [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Jean-Philippe Gaud (France/Maroc) ou Teret (La Charge) [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ognjen Glavonić
fiche film
]
de Ognjen Glavonić (Serbie/France/Croatie). Le Panorama fait également la place aux cinéastes déjà établis du cinéma méditerranéen, puisqu’on retrouvera les nouveaux films de Nadim Tabet (Un jour comme un autre), Merzak Allouache (Vent divin [+lire aussi :
critique
fiche film
]
), Hiner Saleem (Qui a tué Lady Winsley ? [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) ou Valeria Golino (Euforia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
fiche film
]
).

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.