email print share on facebook share on twitter share on google+

PRIX France

Les Frères Sisters triomphe aux Lumières

par 

- Avec les titres de meilleur film et meilleur réalisateur, le western de Jacques Audiard domine un palmarès où brillent aussi Élodie Bouchez et Alex Lutz

Les Frères Sisters triomphe aux Lumières
Les Frères Sisters de Jacques Audiard

Il n’y avait aucun grand favori, mais c’est finalement le maître qui l’a emporté sur la génération montante lors des 24es prix Lumières décernés (à l’image des Golden Globes) aux meilleurs artistes du cinéma français et francophone par les journalistes étrangers en poste à Paris. Avec son western Les Frères Sisters [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jacques Audiard
fiche film
]
, Jacques Audiard s’esten effet adjugé les titres de meilleur film (un trophée qu’il avait déjà gagné en 2006 avec De battre mon coeur s’est arrêté [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) et de meilleur réalisateur (pour la troisième fois après ses victoires en 2010 pour Un prophète [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jacques Audiard
interview : Jacques Audiard et Tahar R…
fiche film
]
et en 2013 avec De rouille et d’os [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jacques Audiard
interview : Jacques Audiard
fiche film
]
), un doublé auquel il faut ajouter le Lumières de la meilleure image décerné au directeur de la photographie belge Benoît Debie. Pour mémoire, le long métrage déjà distingué par un Lion d’Argent de la mise en scène à la Mostra de Venise, a été produit par Why Not et Page 114, et coproduit notamment par les Espagnols d’Apache Films et d’Atresmedia Cine, les Belges des Films du Fleuve et les Roumains de Mobra Films.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La surprise de la soirée est venue de la catégorie meilleur acteur qui a vu le sacre d’Alex Lutz pour Guy [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(film que le comédien a réalisé lui-même) qui a aussi raflé le prix de la meilleure musique (signée Vincent Blanchard et Romain Greffe).

L’émouvante performance d’Élodie Bouchez dans Pupille [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(réalisé par Jeanne Herry) lui a offert le second prix Lumières de la meilleure actrice de sa carrière après son couronnement en 1999 pour La Vie rêvée des anges.

Le reste du palmarès a été assez conforme aux pronostics avec Jusqu’à la garde [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Xavier Legrand
fiche film
]
de Xavier Legrand sacré meilleur premierfilm, En liberté ! [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Pierre Salvadori
fiche film
]
distingué pour son scénario (écrit par Pierre Salvadori, Benoît Graffin et Benjamin Charbit), Girl [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Lukas Dhont
fiche film
]
du Belge Lukas Dhont vainqueur de la catégorie pays francophones, Dilili à Paris [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Michel Ocelot comme meilleur film d’animation, la production majoritaire française Samouni Road [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Stefano Savona
fiche film
]
de l’Italien Stefano Savona désignée meilleur documentaire, et les jeunes Ophélie Bau et Félix Maritaud couronnés dans les catégories révélations respectivement pour Mektoub My Love : Canto Uno [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et Sauvage [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Camille Vidal-Naquet
fiche film
]
. Par ailleurs, la cérémonie de ces 24es prix Lumières (qui s’est déroulée à l’Institut du Monde Arabe) a été marquée par des hommages à Jane Birkin et au trio d’Un homme et une femme (le réalisateur Claude Lelouch et ses interprètes Anouk Aimée et Jean-Louis Trintignant).

Le palmarès :

Meilleur Film
Les Frères Sisters [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jacques Audiard
fiche film
]
- Jacques Audiard (France/Espagne/Roumanie/États-Unis/Belgique)

Meilleur Réalisateur
Jacques Audiard - Les Frères Sisters

Meilleure Actrice
Elodie Bouchez – Pupille [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(France/Belgique)

Meilleur Acteur
Alex Lutz – Guy [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]

Meilleur Scénario
Pierre Salvadori, Benoît Graffin et Benjamin Charbit – En liberté ! [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Pierre Salvadori
fiche film
]

Meilleure Image
Benoît Debie – Les Frères Sisters

Révélation masculine
Félix Maritaud – Sauvage [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Camille Vidal-Naquet
fiche film
]

Révélation féminine
Ophélie Bau – Mektoub My Love : Canto Uno [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(France/Italie)

Meilleur Premier film
Jusqu’à la garde
 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Xavier Legrand
fiche film
]
- Xavier Legrand

Meilleur film des pays francophones
Girl
 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Lukas Dhont
fiche film
]
- Lukas Dhont (Belgique/Pays-Bas)

Meilleur film d'animation
Dilili à Paris [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
- Michel Ocelot (France/Allemagne/Belgique)

Meilleur Documentaire
Samouni Road
 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Stefano Savona
fiche film
]
- Stefano Savona (Italie/France)

Meilleure Musique
Vincent Blanchard et Romain Greffe – Guy

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.