email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France / Belgique

Tournage terminé pour Passion simple de Danielle Arbid

par 

- Laetitia Dosch et Sergei Polunin brillent en tête d’affiche d’un film piloté par Les Films Pelléas, coproduit par Versus et vendu par Pyramide

Tournage terminé pour Passion simple de Danielle Arbid
L'actrice Laetitia Dosch, l'acteur-danseur Sergei Polunin et la réalisatrice Danielle Arbid

Sélectionnée deux fois à la Quinzaine des réalisateurs cannoise (en 2004 avec Dans les champs de bataille [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et en 2007 avec Un homme perdu [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) et une fois en compétition à Locarno (en 2011 avec le film TV Beyrouth Hotel) avant de mettre en scène Peur de rien [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(dévoilé à Toronto en 2015 et qui avait valu à Manal Issa une nomination au prix Lumières 2017 de la révélation), la cinéaste libanaise Danielle Arbid (qui a étudié et qui vit en France) vient de boucler le tournage de son nouvel opus : Passion simple.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Dans les rôles principaux se distinguent Laetitia Dosch (prix Lumières 2018 de la révélation et nominé la même année au César du meilleur espoir pour Jeune femme [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Léonor Serraille
fiche film
]
, appréciée également entre autres dans La Bataille de Solférino [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Gaspard va au mariage [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Antony Cordier
fiche film
]
et Nos batailles [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Guillaume Senez
fiche film
]
) et le danseur de ballet ukrainien Sergei Polunin (qui est apparu au grand écran notamment dans The White Crow [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ralph Fiennes
fiche film
]
, Red Sparrow et Casse-Noisette et les Quatre royaumes) qui sont entourés par Caroline Ducey (Trop de bonheur, Romance), Grégoire Colin (qui compte cinq films à son actif sous la direction de Claire Denis, en particulier Nénette et Boni ; récemment son avantage dans Le Prix du succès [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Teddy Lussi-Modeste
fiche film
]
, Barbara [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
ou encore la mini-série Thanksgiving), Slimane Dazi (remarqué dans Un prophète [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jacques Audiard
interview : Jacques Audiard et Tahar R…
fiche film
]
, Les Derniers Parisiens [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Le Caire Confidentiel [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Tarik Saleh
fiche film
]
) et Lou-Teymour Thion (qui avait débuté dans Peur de rien).

Passion simple est une adaptation par la réalisatrice du roman éponyme de Annie Ernaux, publié en 1992, vendu à 370 000 exemplaires en France, traduit dans 18 langues, et qui n’a pas cessé d’être réédité par Gallimard. Le scénario est centré sur un homme et une femme qui sont amenés à se retrouver pendant plusieurs mois. Le film suit l'évolution de leur amour, du début à la fin. Aucune explication précise n'est donnée sur l'origine de la rencontre. Il est plus jeune qu'elle, marié, russe, officiellement diplomate en poste à Paris. Elle est prof et chercheuse, belle et sans illusions, mais prête à s'illusionner au plus haut point… Un jour il disparaît, reparti dans son pays, sans prévenir. Elle tente de l'oublier, mais petit à petit, elle s'oubliera elle-même. Elle ira sentir l'air qu'il respire à Moscou, et priera dans les églises à Florence. Elle se retrouvera dans une peau étrangère à sa propre vie. Le désir envahit tout…

Produit par David Thion et Philippe Martin pour Les Films Pelléas, Passion simple est coproduit par Jacques-Henri Bronckart et Gwen Libert pour la société belge Versus Production. Préacheté par Ciné+ et par Proximus, le long métrage est aussi soutenu par la région Ile-de-France, par Auvergne Rhône-Alpes Cinéma, Eurimages, par les Sofica La Banque Postale Image et Cinécap, et par Inver Invest (tax shelter belge). Le tournage qui a duré sept semaines du 19 janvier au 5 mars, s’est déroulé à Paris et en région parisienne, en région lyonnaise, à Florence et à Moscou, avec Pascale Granel (Les Garçons sauvages [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bertrand Mandico
fiche film
]
, Ça brûle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Le Souffle) à la direction de la photographie. La sortie en France sera assurée par Pyramide Distribution et par O'Brother en Belgique. Les ventes internationales sont pilotées par Pyramide.

Pour mémoire, Les Films Pelléas comptent actuellement en production Chambre 212 [+lire aussi :
critique
interview : Christophe Honoré
fiche film
]
de Christophe Honoré, Lisa Redler de Nicole Garcia (lire l’article) et le documentaire Le cerveau (The Brain) de Jean-Stéphane Bron, et en post-production Sibyl [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Justine Triet
fiche film
]
de Justine Triet (avec Virginie Efira, Adèle Exarchopoulos, Gaspard Ulliel, Niels Schneider et Sandra Hüller au casting).

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.