email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

LUXEMBOURG 2019 Prix

Le Luxembourg City Film Festival s’achève en bonne et due forme

par 

- Le festival confirme ses multiples attraits à travers une 9e édition aussi éclectique que résolument tournée vers l’avenir

Le Luxembourg City Film Festival s’achève en bonne et due forme
Une image du Pavillon VR du Luxembourg City Film Festival (© VDL, Patrick Muller)

Le Luxembourg City Film Festival, la plus importante manifestation cinématographique du Luxembourg, a déployé pendant 11 jours une sélection variée de quelques 200 œuvres, dont plusieurs primeurs et un pan consacré aux nouvelles écritures. La réalité virtuelle est d’ailleurs l’une des marques de commerce du festival.

Fruit de la collaboration entre le Film Fund Luxembourg, Digital Luxembourg et le Centre Phi de Montréal, le programme d’expériences immersives fut renforcé. Les professionnels du secteur se sont réunis pour analyser des projets et leurs modèles de distribution, suscitant des débats passionnants. En parallèle, étaient présentées Fan Club de Vincent Ravalec et Playmobil The Movie – VR adventures d’Olivier Rakoto, deux coproductions luxembourgeoises fort attendues. De même que Kobold de Max Sacker (proche du jeu vidéo d’horreur) et BattleScar de Nico Casavecchia et Martin Allais (plongée dans le New-York punk des années 1970) : ces œuvres très abouties ont pour l’occasion trouvé refuge dans les vieilles caves du Casino Luxembourg, un décor atypique intensifiant l’expérience.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Parmi les dix longs-métrages de fiction en compétition officielle, c’est finalement le film britannique Ray & Liz [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Richard Billingham
fiche film
]
de Richard Billingham qui a remporté le Graal. Cette immersion étonnante dans le quotidien d’une famille défavorisée marquée par l’alcoolisme renouvelle avec brio le thème des laissés-pour-compte du thatchérisme. Le jury, notamment composé du cinéaste belge Joachim Lafosse et de l’israélien Lior Ashkenazi, a ainsi récompensé l’un des titres le plus humaniste et original de cette cuvée 2019. L’Association Luxembourgeoise de la Presse Cinématographique a pour sa part couronné la coproduction franco-espagnole El reino [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Rodrigo Sorogoyen
interview : Rodrigo Sorogoyen, Isabel …
fiche film
]
de Rodrigo Sorogoyen, un thriller efficace sur les affres de la politique ibérique.

Côté documentaire, le prix du meilleur film est revenu à l’italien Selfie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Agostino Ferrente. Durant un été, le cinéaste a demandé à deux adolescents vivant dans le quartier du Traiano napolitain, bastion de la Camorra, de capter leur quotidien à l’aide de smartphones. Avec ce dispositif, Ferrente efface habilement sa voix à travers l’usage d’un langage cinématographique créatif et honnête. Il offre de plus un récit émouvant sur l’amitié.

Plus largement, la sélection documentaire témoignait cette année d’un bel éclectisme, questionnant aussi bien l’actualité politique (le conflit syrien avec le nécessaire Still Recording [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Saeed Al Batal et Ghiath Ayoub) qu’environnementale (Anthropocene: The Human Epoch de Jennifer Baichwal, Nicholas de Pencier et Edward Burtynsky).

Hors-compétition, le public a eu la chance de découvrir quelques autres pépites, comme Zero Impunity [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Nicolas Blies, Stéphane Hueber-Blies et Denis Lambert sur les violences sexuelles en temps de guerre, et l’incontournable California Dreaming [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Fabrizio Maltese sur l’effritement du fameux "American dream". Parmi les moments forts de cette 9e édition, on retiendra la visite du directeur de la photographie Darius Khondji (Seven, Amour, Alien la résurrection) qui s’est prêté au jeu d’une masterclass particulièrement courue. Aussi présent, le mauritanien Abderrahmane Sissako (Timbuktu [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) a répondu aux questions du critique Michel Ciment.

Au niveau professionnel, le Luxembourg City Film Festival ne cesse de renforcer ses ambitions. Pour la première fois, exportateurs et directeurs de festivals furent réunis lors de sessions de travail menées sous l’impulsion d’Alexis Juncosa, directeur artistique (en collaboration avec Europa International et EAVE). Autant d’initiatives prometteuses qui, associées à la qualité artistique atteinte cette année, préfigurent un solide 10e anniversaire de la manifestation. 

La liste des gagnants : 

Grand Prix - by Orange Luxembourg
Ray & Liz [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Richard Billingham
fiche film
]
- Richard Billingham (Royaume-Uni)
Mention spéciale
L’Homme qui a surpris tout le monde [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Natasha Merkulova, Aleksey Chupov (Russie/Estonie/France)

Documentary Award - by BGL BNP Paribas
Selfie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
– Agostino Ferrente (France/Italie)

Audience Award - by Orange Luxembourg
Les Oiseaux de passage [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Cristina Gallego, Ciro Guerra (Colombie/Danemark/Mexique)

Critics Award
El reino [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Rodrigo Sorogoyen
interview : Rodrigo Sorogoyen, Isabel …
fiche film
]
- Rodrigo Sorogoyen (Espagne/France)
Mention spéciale
Les Oiseaux de passage - Cristina Gallego, Ciro Guerra

Youth Jury Award - by Kinepolis
Styx [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Wolfgang Fischer
fiche film
]
- Wolfgang Fischer
Mention spéciale
Firecrackers - Jasmin Mozaffari (Canada)

School Jury Award
La Révolution silencieuse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Lars Kraume (Allemagne)

Kids Jury Award
Matti and Sami and the Three Biggest Mistakes in the Universe [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
- Stefan Westerwelle (Allemagne/Finlande)

Coup de Cœur des enfants
My Giraffe [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
- Barbara Bredero (Pays-Bas/Belgique/Allemagne)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.