email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS France

Nicolas Winding Refn et Fatih Akin en vedette à Beaune

par 

- Des hommages aux deux célèbres cinéastes européens sont au menu de l’attractive 11e édition du festival dédié au genre policier qui se déroulera du 3 au 7 avril

Nicolas Winding Refn et Fatih Akin en vedette à Beaune
Les réalisateurs Nicolas Winding Refn et Fatih Akin

Derniers préparatifs avant le 11e Festival international du film policier de Beaune qui se déroulera du 3 au 7 avril et dont la très belle collection de cinéastes mis en lumière par des hommages s’enrichira doublement cette année. En effet, après William Friedkin, James Gray, David Lynch, John McTiernan, Bertrand Tavernier, Brian De Palma, Park Chan-wook et David Cronenberg, c’est l’explosif réalisateur danois Nicolas Winding Refn qui sera à l’honneur et qui fera le déplacement dans la cité bourguignonne pour la projection de l’intégralité de ses films. Un hommage sera également rendu au cinéaste allemand Fatih Akin qui livrera son regard sur le polar et conversera le 6 avril avec le public.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Parmi les huit titres de la compétition internationale se distinguent tout particulièrement Piranhas [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Roberto Saviano
fiche film
]
de l’Italien Claudio Giovannesi (récent prix du scénario à Berlin) et El reino [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Rodrigo Sorogoyen, Isabel …
fiche film
]
de l’Espagnol Rodrigo Sorogoyen (projeté en compétition à San Sebastian et dans la section Contemporary World Cinema à Toronto, et qui sera distribué en France le 17 avril par Le Pacte). Sont aussi à l’affiche trois coproductions européennes avec Rojo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Benjamín Naishtat
fiche film
]
de l’Argentin Benjamin Naishtat (prix de la mise en scène, du meilleur acteur et de la meilleure photographie à San Sebastian après une première à Toronto dans la compétition Platform – sortie France le 3 juillet prochain via Condor Distribution), Les Oiseaux de passage [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du duo colombien Ciro Guerra - Cristina Gallego (qui avait ouvert l’an dernier la Quinzaine de Réalisateurs cannoises et qui sera distribué par Diaphana le 10 avril dans les salles de l’Hexagone) et Factory [+lire aussi :
critique
fiche film
]
du Russe Yury Bykov (dévoilé à Toronto – sortie France aussi le 3 juillet par Kinovista et Bac Films). La compétition est complétée par Alpha – The Right To Kill du Philippin Brillante Mendoza, Face à la nuit [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Malaisien Wi Ding Ho et Savage du Chinois Gui Siwei. Le jury qui devra départager ces huit films est présidé par le cinéaste français Benoît Jacquot (assisté entre autres par Tonie Marshall et Nicolas Saada).

Quatre productions européennes figurent parmi les six titres à l'affiche de la section parallèle compétitive Sang Neuf (dont le jury sera présidé par le réalisateur Samuel Benchetrit et qui inclut notamment Frédéric Tellier): The Miracle of the Sargasso Sea [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Grec Syllas Tzoumerkas (découvert au Panorama de la dernière Berlinale), Duelles [+lire aussi :
critique
interview : Olivier Masset-Depasse
fiche film
]
du Belge Olivier Masset-Depasse (qui a fait sa première mondiale à Toronto et qui sera lancé en France le 1er mai par Haut et Court), la coproduction franco-belge Nevada [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Laure de Clermont-Tonnerre
fiche film
]
de Laure Clermont-Tonnerre (un premier long dévoilé à Sundance et que Ad Vitam distribuera dans l’Hexagone le 19 juin) et le film israélo-allemand Chained [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Yaron Shani
fiche film
]
de Yaron Shani (également passé par le Panorama de la Berlinale 2019).

Hors compétition se distinguent entre autres Banco [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Koldo Serra
fiche film
]
de l’Espagnol Koldo Serra, Bluebird du Français Jérémie Guez, la coproduction européenne The Operative [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l’Israélien Yuval Adler, le documentaire Chabrol, l’Anticonformiste de Cécile Maistre-Chabrol et le film d’animation La Grande Cavale [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
des Allemands Christoph et Wolfgang Lauenstein associés au Danois Jesper Møller (produit par l’Allemagne avec la Belgique et la Chine). A signaler également au programme la séance culte dédiée à Du rififi chez les mômes (Bugsy Malone) de l’Anglais Alan Parker et la remise du Prix Claude Chabrol (qui récompense chaque année un film français sorti dans l’année écoulée et dont les qualités cinématographiques font honneur au genre policier) qui ira à Xavier Legrand pour Jusqu’à la garde [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Xavier Legrand
fiche film
]
.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.