email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

INSTITUTIONS Europe

Les députés européens veulent doubler le budget du programme Europe Créative

par 

- Le Parlement européen demande de doubler le budget du programme Europe Créative après 2020 et de veiller à sa valeur ajoutée européenne

Les députés européens veulent doubler le budget du programme Europe Créative
La députée européenne Silvia Costa (© European Union - Source : EP)

Dans une résolution adoptée à une très large majorité (501 voix pour contre 51) en séance plénière, les députés européens ont demandé que soit doublé le budget réservé au programme Europe Créative pour la période 2021-2027. Il passerait ainsi à 2,8 milliards d'euros contre 1,4 milliard pour le programme en cours. Le Parlement propose également de réserver au moins 58% de ce montant au volet MEDIA du programme, contre 33% pour le volet Culture et jusqu'à 9% pour les actions transsectorielles ; ces dernières incluent les bureaux d'information nationaux (Desks) ainsi que de nouvelles actions portant sur les médias d'information. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Fin décembre dernier, les ministres européens avaient trouvé un accord partiel sur le contenu du prochain programme Europe Créative, en laissant cependant de côté les aspects budgétaires ; la question dépend en effet de l'issue des débats actuels sur le cadre financier pluriannuel (CFP) de l'U.E. qui pourraient aboutir cet automne.

Cela n'a pas empêché les députés européens d'entériner le rapport rédigé par leur collègue italienne Silvia Costa (S&D) et d'adopter une position de négociation sur les objectifs et les actions du programme de soutien à la culture. Ils y ont inséré un nouvel article qui fait explicitement référence à la "valeur ajoutée européenne" des actions et activités soutenues ; elle sera appréciée notamment en fonction de leur caractère transnational, de la coopération entre les acteurs culturels et créatifs, des économies d'échelle induites et de l'effet de levier des fonds européens. Les accords avec les pays tiers associés au programme devront par ailleurs être facilités grâce à des procédures plus rapides, tandis que la participation de nouveaux pays sera activement encouragée.

Pour les députés, le soutien à la diffusion transnationale et internationale des films et programmes de télévision doit rester un axe majeur du volet MEDIA du programme, notamment par le biais de réseaux de salles de cinéma, de festivals, et d'opérateurs européens de vidéo à la demande. Un accord de collaboration devrait par exemple être signé entre l'Académie européenne du Cinéma et le Prix LUX du Parlement européen, en collaboration avec Europa Cinemas. Le texte invite aussi à soutenir davantage les initiatives visant les publics internationaux, la mise en valeur du patrimoine audiovisuel ou encore l'éducation aux médias. Enfin, les députés insistent pour que "tout soutien financier accordé au titre du nouveau programme InvestEU s’appuie sur les objectifs et les critères du mécanisme de garantie en faveur des secteurs culturels et créatifs, en tenant compte de la particularité de ce secteur".

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.