email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2019 Marché du Film

Sick, Sick, Sick en vitrine à Cannes pour Alpha Violet

par 

- La société française vend le premier long métrage d’Alice Furtado, une production associant Brésil, France et Pays-Bas sélectionnée à la Quinzaine des Réalisateurs

Sick, Sick, Sick en vitrine à Cannes pour Alpha Violet
Sick, Sick, Sick d’Alice Furtado

Ayant déjà compté depuis sa création quatre titres de son line-up à l’affiche à la Semaine de la Critique (en 2012, en 2014, 2016 et 2018), c’est cette fois à la Quinzaine des Réalisateurs que la société parisienne de ventes internationales Alpha Violet a placé un atout dont elle entend bien tirer tous les bénéfices au Marché du Film (du 15 au 25 mai dans le cadre du 72e Festival de Cannes) : Sick, Sick, Sick [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 d’Alice Furtado.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Produit par le Brésil, la France et les Pays-Bas, ce premier long d’une réalisatrice née à Rio de Janeiro en 1987 et qui a complété sa formation de cinéaste et de monteuse en passant par Le Fresnoy, se déploie autour d’un scénario qu’elle a co-écrit avec Leonardo Levis. L’intrigue ? La romance adolescente de Silvia (Luiza Kosovski) et Artur (Juan Paiva) se termine aussi abruptement (par un accident) qu’elle avait commencé. Silvia tombe malade et ses jours s’obscurcissent. Son deuil devient bientôt une quête obsessionnelle pour ramener Artur à la vie… Au casting figurent également Digão Ribeiro, Silvia Buarque, Lourenço Mutarelli, Ismar Tirelli Neto, Valentina Luz et Nahuel Perez Biscayart.

"Nous aimons beaucoup ce premier film pour son style visuel très fort et son sujet : un conte romantique et envoûtant qui flirte avec le genre et charme par la sensualité de ces personnages" souligne Virginie Devesa (qui pilote Alpha Violet avec Keiko Funato). "C’est une histoire d’amour et de maladie d’amour, de croyance qui permet de continuer à vivre, avec un petit côté fantastique, une ile, de la magie et du vaudou".

Produit par les Brésiliens de Estúdio Giz avec les Français de Ikki Films et les Néerlandais de Baldr Film, Sick, Sick, Sick a bénéficié du soutien d’Ancine, de la BRDE, du Fundo Setorial do Audiovisual, du Hubert Bals Fund, du Netherlands Film Fund, de l’Aide aux Cinémas du Monde du CNC, de Ciclic (région Centre-Val de Loire) et de Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains.

À Cannes, au Marché du Film, Alpha Violet poursuivra également les préventes pour trois longs métrages en post-production : Uncle du Danois Frelle Petersen, Motherland [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du cinéaste américain d’origine lituanienne Tomas Vengris et Reborn [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de l’Israélien Yaron Shani (le troisième volet d’une trilogie sur l’amour démarrée avec Stripped [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Yaron Shani
fiche film
]
- découvert à la Mostra de Venise 2018, dans la section Orizzonti - et poursuivie avec Chained [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Yaron Shani
fiche film
]
– dévoilé au Panorama de la Berlinale 2019).

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.