email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2019 Marché du Film

Le Festival de Sitges organise le forum Fantastic 7 à Cannes

par 

- Le festival de cinéma fantastique de Catalogne met en lumière l'industrie du cinéma de genre à travers cette initiative, créée en collaboration avec le Marché du Film de Cannes et le site web spécialisé Blood Window

Le Festival de Sitges organise le forum Fantastic 7 à Cannes
Le réalisateur Juanma Bajo Ulloa, sélectionné avec le projet Baby

Dimanche 19 mai tiendra à Cannes la première édition de Fantastic 7, un forum destiné à encourager les talents et la création dans le domaine du cinéma fantastique, de science-fiction et d'horreur, en facilitant rencontres et négociations entre potentiels partenaires et coproducteurs. L'idée est née d'une réflexion menée par le Festival International de Cinéma Fantastique de Catalogne – dont la 52e édition se tiendra à Sitges du 3 au 13 octobre 2019 –, Bernardo Bergeret (créateur du site spécialisé Blood Window) et le Marché du Film de Cannes, où s'est tenu l'événement.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Sept projets ont été présentés dans ce forum, par sept festivals internationaux, qui manifestent un intérêt pour le cinéma de genre ou le revendiquent comme partie intégrante de leur identité : le Festival International de Cinéma Fantastique de Bucheon (Corée du Sud), le Festival International de Cinéma du Caire (Egypte), le Festival International de Cinéma de Guadalajara (Mexique), le Festival International de Cinéma de Macao, South by Southwest (États-Unis), le Festival International du Film de Toronto (Canada) et Sitges (Espagne).

Mónica García, responsable du volet industrie du festival catalan, numéro un mondial du cinéma de genre, et créatrice du projet Fantastic 7, commente l'événement : "À Ventana Sur, en Argentine, Bernardo Bergeret m'a fait part du souhait du Marché du Film de Cannes d'agir en faveur de la promotion du cinéma fantastique ; nous avons joint le Pitchbox de notre festival avec notre dossier d'étude sur le cinéma fantastique contemporain, en termes de production et de public, créant ainsi une forme d'observatoire des festivals, dans plusieurs territoires, qui permet, via leur sélection de projets, de montrer les tendances dominantes pour l'année à venir, et de proposer des informations pour chaque zone géographique."

Les projets sélectionnés par les festivals précités sont en phase d'exécution et ont été présentés à Cannes à plusieurs investisseurs internationaux afin d'aider à leur développement. Il s'agit de : Superpower Girl (Corée du Sud), de Soo-young Kim ; The Blue Elephant 2 (Egypte), de Marwan Hamed; Evasión, du Chilien Cristian Jiménez (Voix off [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
); Wonderland (Chine/Macao), de Chao Kai Wang ; Haywire (États-Unis), de Mickey Keating; Blood Quantum (Canada), de Jeff Barnabay; et Baby (Espagne/France), du Basque Juanma Bajo Ulloa (Rey gitano [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) : "une allégorie sur la vie, l'amour et la mort ; la lutte cruelle pour la survie et l'accès à de nouvelles opportunités", d'après le dossier de Fantastic 7.

Le cinéaste Juan Antonio Bayona (Quelques minutes après minuit [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Juan Antonio Bayona
fiche film
]
) officiait comme parrain de ces premiers pitchings. "Si nous voulons que toutes les tendances actuelles soient représentées, il faut nommer les maîtres du genre comme référence et que chaque promotion ait son propre parrain. Nous sommes les initiateurs de Fantastic 7 et Juan Bayona est vraiment un bébé du festival de Sitges. J'avais été très touchée, il y a plus de dix ans, de voir Guillermo del Toro prendre sous son aile le film de Juan, L'Orphelinat, qui avait été sélectionnéà laSemaine de la Critique. Aujourd'hui, la boucle est bouclée : Juan Bayona est la preuve qu'un nouveau talent peut naître dans un festival en recevant le soutien d'un cinéaste aîné plus solide... À partir de là, une carrière peut décoller", conclut Mónica García.

(Traduit de l'espagnol par Cloé Tralci)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.