email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FILMS / REVIEWS

Critique : Another Reality

par 

- Ce puissant documentaire de Noël Dernesch et Olli Waldhauer met en scène une société parallèle où domine la loi du plus fort

Critique : Another Reality

Another Reality [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Prix du public à la dernière édition du Festival DOK.fest de Munich, est le premier documentaire du duo Noël Dernesch-Olli Waldhauer. Ils s'y concentrent sur l'analyse de groupes sociaux marginaux qui parviennent à s'en sortir grâce à la force de leurs idées. Le Suisse Noël Dernesch a fait parler de lui grâce au documentaire Journey To Jah (2013), présenté à de nombreux festivals, dont Doclisboa et le Festival de Sarajevo, et lauréat du Förderpreis du DEFA-Stiftung au Festival Max Ophüls Preis, ainsi que du Prix du public au Festival de Zurich. Film Journey To Jah parlait d'intégration et de traverser les "frontières" à travers la musique, fil invisible qui unit les gens au-delà des limites des pays.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Avec le documentaire Istanbul United (2014), Olli Waldhauer (en binôme avec Farid Eslam) a observé de près un autre phénomène social inattendu : l'union des trois grands clubs de football d'Istanbul (notoirement en rivalité) pour soutenir les manifestants pendant les mouvements du Parc Gezi. Le film a été projeté notamment aux festivals d'Istanbul et de Karlovy Vary.

Another Reality est un documentaire dominé par des personnages forts, presque encombrants, qui se mettent inopinément devant la caméra. Leur quotidien est fait de criminalité, de salles de gym où la testostérone règne en maître, de voitures de sport et de gangsta rap.

Les personnages d'Another Reality nous montrent leur monde, une autre réalité, comme l'indique le titre du film, qui nous est souvent interdite. Avec une sincérité et une profondeur incroyables, ils nous dévoilent leurs rêve, leur présent, encombrant de quotidianité, et l'incertitude d'un futur encore entièrement à construire.

Les boss filmés par Noël Dernesch et Olli Waldhauer nous invitent à entrer dans leur univers, à des années-lumière des clichés liés à l'Allemagne. Parce que oui, eux aussi sont allemands, bien qu'issus d'une immigration et d'un multiculturalisme pas toujours facile à vivre. Leur identité s'est développée autour des concepts de famille et d'honneur, le tout sur fond d'une virilité caricaturale selon laquelle seule un homme un vrai, courageux et physiquement imposant, peut sortir du lot.

Dans cet univers exclusivement masculin, les femmes sont divisées en deux catégories : les "vraies dames", êtres délicats qu'il faut défendre avec orgueil, et les prostituées. Sous le regard de notre duo de réalisateurs, ce masque fait de testostérone et de muscles d'acier semble toutefois tomber. Les images sincères et esthétiquement poétiques qui montrent les héros du film chez le coiffeur, tandis qu'ils se font laver les cheveux ou épiler les sourcils, ou qu'ils discutent du temps qu'ils ont passé en prison, nous permettent de les observer au-delà des apparences.

Le respect que le duo de réalisateurs manifestent par rapport aux personnages filmés et justement dans le fait qu'il les montre pour ce qu'ils sont, avec leurs qualités et leurs défauts, prisonniers d'un monde extrêmement codifié. Au public de les juger ou d'essayer de les comprendre.

La seule "femme" présente dans le film (et digne d'être signalée) et la musique (hip hop), muse et bouée de sauvetage qui permet aux personnages de faire entendre leur cri de rebellion.

Ce film met en scène un autre genre d'intégration, à travers le hip hop et la solidarité masculine, entre des hommes qui cherchent un bonheur qui semblent parfois utopique.

Another Reality sortira sans doute cet automne dans les cinémas allemands et suisses. Le film a été produit par Elemag Pictures en coproduction avec CognitoFilms, It’s Us Media, 27 Kilometer, et avec le soutien de Rudfunk Berlin Brandenburg-RBB, WDR-Westdeutsche Rundfunk, ARTE et SRF Schweizer Radio und Fernsehen. Les ventes du film à l'étranger sont assurées par Magnetfilm.

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.