email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VENISE 2019

Quels Français en lice pour le Lion d'Or ?

par 

- Robert Guédiguian serait en pole position pour la compétition de la 76e Mostra de Venise. Suspense pour Olivier Assayas, Philippe Garrel et Costa Gavras, incertitude pour Roman Polanski

Quels Français en lice pour le Lion d'Or ?
Le réalisateur Robert Guédiguian

A moins d’un mois de la révélation de la sélection officielle de la 76e Mostra de Venise (du 28 août au 7 septembre), les rumeurs bruissent à Paris (où les sélectionneurs des différents grands festivals à venir sont venus il y a une dizaine de jours visionner une brassée de films) sur l'identité des candidats français à une place en compétition sur le Lido. Selon différentes sources, Gloria Mundi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Robert Guédiguian
fiche film
]
de Robert Guédiguian serait quasiment certain de participer à la quête du Lion d’Or, un trophée que le réalisateur a déjà brigué en 2017 avec La Villa [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Robert Guédiguian
fiche film
]
.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Seraient encore en stand-by, en attente d’une réponse définitive, le long métrage en langue anglaise Wasp Network [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Olivier Assayas
fiche film
]
Olivier Assayas dont ce serait la troisième incursion en compétition à Venise (Après mai [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Olivier Assayas
fiche film
]
en 2012, Doubles vies [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Olivier Assayas
fiche film
]
en 2018), Le Sel des larmes de Philippe Garrel (article - vendu par Wild Bunch) qui reviendrait pour la 7e fois en compétition (après 1991, 1999, 2001, 2005, 2011 et 2013), et Adults in the Room [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Costa-Gavras
fiche film
]
du cinéaste franco-grec Costa-Gavras qui signerait un fameux comeback puisqu’il a participé à la compétition vénitienne en 1979 et 1983.

Le cas de J’accuse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Roman Polanski serait en suspens, liée à la décision de Gaumont de garder une date de sortie française en novembre ou de la repousser au printemps 2020.

Parmi les autres titres les plus souvent cités par les pronostiqueurs, il semblerait que Proxima [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alice Winocour
fiche film
]
d’Alice Winocour ait une autre destination que Venise. En revanche, la production française La Vérité du Japonais Hirokazu Kore-Eda (news - vendu par Wild Bunch) a toutes ses chances d’être dévoilée sur le Lido.

A noter enfin que Venise pourrait aussi accueillir, dans d’autres vitrines que la compétition, les premières de Un monde plus grand [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Fabienne Berthaud
fiche film
]
de Fabienne Berthaud , Mes jours de gloire [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Antoine de Bary
fiche film
]
d’Antoine de Bary, voire Mignonnes (Cuties) de Maïmouna Doucouré (article - également vendu par Bac Films), sans oublier au rayon des coproductions Un divan à Tunis [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Manele Labidi
fiche film
]
de Manele Labidi ou encore Corpus Christi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jan Komasa
fiche film
]
du Polonais Jan Komasa. Quant à Notre Dame [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Valérie Donzelli, le film prendrait plutôt le chemin du 72e Festival de Locarno (du 7 au 17 août) à en croire quelques échos, mais qui sait…

Premiers éclaircissements le 17 juillet avec la conférence de presse de Locarno et verdict le 25 juillet avec celle de Venise.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.