email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FIDMARSEILLE 2019 Prix

Nunca subí el Provincia et La Mer du milieu triomphent au FIDMarseille

par 

- Le Chilien Ignacio Agüero triomphe dans la compétition internationale, Jean-Marc Chapoulie domine la compétition française et l’Allemande Ute Adamczewski se distingue

Nunca subí el Provincia et La Mer du milieu triomphent au FIDMarseille
La Mer du milieu de Jean-Marc Chapoulie

Présidé par la photographe et réalisatrice américaine Sharon Lockhart qui était épaulée par Cecilia Barrinuevo, Richard Billingham, Delphine Chuillot et Katsuya Tomita, le jury de la compétition internationale du 30e FIDMarseille a décerné le Grand Prix 2019 à Nunca subí el Provincia (I Never Climbed the Provincia) du Chilien Ignacio Agüero, déjà vainqueur en 2016 avec Como me da la gana 2 (This Is the Way I Like It 2).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Du côté de la compétition française (dont le jury était présidé par l’actrice Agathe Bonitzer), la victoire est allée à La Mer du milieu de Jean-Marc Chapoulie. Le film utilise des images trouvées sur internet et issues de caméra de surveillance placées toutes face à la mer Méditerranée, sur ses rives nord et sud : au sommet d’hôtels, sur des plages, le long de corniches, dans des zones portuaires, etc. Des plans que le réalisateur a pas hésité à retoucher, en modifiant leurs couleurs ou en ajoutant et en jouant avec 
les sons. Et trois voix, off, sont de la partie : celle du cinéaste, celle de son jeune films avec lequel s’engage un dialogue au sujet de ces images, et celle de l’écrivaine Nathalie Quintane (avec qui Jean-Marc Chapoulie a écrit le scénario) qui engage une réflexion sur la migration, la domesticité, l’habiter… La Mer du milieu a été produit par Elsa Minisini et Elisabeth Pawlowski pour Baldanders Films qui gère aussi la distribution.

A signaler également dans la compétition française les mentions spéciales décernées au moyen-métrage How Glorious It Is To Be An Human Being de Mili Pecherer (qui a aussi été distingué par une mention spéciale dans la catégorie premier film) et à la coproduction franco-portugaise Danses macabres, squelettes et autres fantaisies de Pierre Léon et Rita Azevedo Gomes.

A noter enfin que le prix du meilleur premier film a été gagné par Status and Terrain (Zustand und Gelände) de l’Allemande Ute Adamczewski, une oeuvre qu’elle a produit et qu’elle distribue elle-même et qui explore, partir d’une série de sites urbains et de paysages de l’ex-RDA (Saxe, Thuringe) et à travers un agencement très élaboré d’archives de différentes natures (rapports de police, témoignages de rescapés, correspondance administrative, etc.), l’installation dès mars 1933 du système concentrationnaire nazi, la mise en place d’un régime d’élimination de toute opposition politique. Une chronique qui évoque aussi l’écho de ce passé traumatique à travers le temps, la succession des politiques de la mémoire menées par les différents régimes (RDA stalinienne, Allemagne réunifiée), l’empilement dans chaque paysage des strates d’écriture mémorielle.

Le palmarès :

Compétition Internationale

Grand Prix
Nunca subí el Provincia (I Never Climbed the Provincia) - Ignacio Agüero (Chili)

Mention spéciale
Príncipe de paz (Prince of Peace) - Clemente Castor (Mexique)

Prix Georges de Beauregard International
Who Is Afraid of Ideology? – Marwa Arsanios (Liban/Kurdistan/Syrie)
Mention spéciale
Raposa (Reynard)– Leonor Noivo (Portugal) (moyen-métrage)

Compétition française

Grand Prix
La Mer du milieu - Jean-Marc Chapoulie (France)

Mention spéciale
How Glorious It Is To Be An Human Being – Mili Pecherer (France) (moyen-métrage)
Danses macabres, squelettes et autres fantaisies - Pierre Léon, Rita Azevedo Gomes (France/Portugal)

Prix Georges de Beauregard National
Chanson triste - Louise Narboni (France)
Mention spéciale
Des images que j’ai trouvées (Images I’ve Found) - Francis Brou (France) (moyen-métrage)

Autres prix

Prix du Premier Film
Status and Terrain (Zustand und Gelände) - Ute Adamczewski (Allemagne)
Mention spéciale
How Glorious It Is To Be An Human Being – Mili Pecherer

Prix du CNAP
Holy Days – Narimane Mari (Algérie/France) (moyen-métrage)
Mention spéciale
Príncipe de paz (Prince of Peace) - Clemente Castor (Mexique)

Prix de la Fondation culturelle Meta
Cemetery [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Carlos Casas (France/Royaume-Uni/Pologne/Ouzbékistan)

Prix du Groupement National des Cinémas de Recherche (GNCR)
Delphine et Carole Insoumuses (Delphine ans Carole Insoumuses) - Callisto Mc Nulty (France/Suisse)
Mention spéciale
De quelques événements sans signification (About Some Meaningless Events) – Mostafa Derkaoui (Maroc)

Prix Renaud Victor
Chanson triste - Louise Narboni

Prix Marseille Espérance
Cemetery - Carlos Casas
Mention spéciale
Raposa (Reynard) – Leonor Noivo

Prix des Lycéens
La imagen del tiempo - Jeissy Trompiz (Cuba/Venezuela/Italie)
Mention Spéciale
Cemetery - Carlos Casas

Prix Air France du Public
Tenzo – Katsuya Tomita (Japon)

FIDLab (Plateforme de coproduction)

Prix Air France
¿Duermen los peces con los ojos abiertos? (Do Fish Sleep with Their Eyes Open?) - Nele Wohlatz (Argentine/Brésil)

Prix Commune Image
Heart of Light - Cynthia Beatt (Allemagne/France)

Prix Fondation Camargo
Human Flowers of Flesh - Helena Wittmann (Allemagne/France)
Unrueh (Unrest) - Cyril Schäublin (Suisse)

Prix Kodak – Silverway
Esqui (Ski) - Manque La Banca (Argentine/Brésil)

Prix Mactari :
Mudos testigos (Silent Witnesses) - Luis Ospina (Colombie/France)

Micro Climat Studios
Far Away Eyes - Chun-Hong Wang (Taiwan)

Prix Sublimage
Archipel, 6852 (Archipelago, 6852) - Philippe Rouy (France)

Prix Vidéo de Poche
La camera dei genitori (The Parents’ Room) - Diego Marcon (Italie)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.